Sauter des repas, une mauvaise habitude pour la santé ?

Chargement en cours
Sauter des repas entraîne des fringales.
Sauter des repas entraîne des fringales.
1/2
© Adobe Stock, Pixel-Shot

Sauter des repas serait une des dernières tendances pour perdre du poids. Fausse bonne idée ! Cette pratique favoriserait en réalité la prise de poids et serait en plus dangereuse pour la santé. Explications.

Sauter le petit-déjeuner ou le dîner pour se délester de quelques kilos en trop, ou juste parce que vous n'avez pas le temps le midi entre deux rendez-vous, c'est tentant... Sachez que cette mauvaise habitude nuit à votre équilibre alimentaire et indirectement à votre santé.

Sauter un repas fait prendre du poids

Prendre l'habitude de sauter un repas dans le but de maigrir aurait l'effet inverse. Vous risquez de prendre du poids pour plusieurs raisons :

• En sautant un repas, il est fort probable que vous ayez très faim au prochain repas et donc que vous mangiez beaucoup plus que si vous n'aviez pas sauté de repas.

• Ne pas manger pendant un laps de temps trop important augmente le risque de coup de fatigue durant la journée. Or, quand vous êtes fatiguée, vous êtes attirée de façon inconsciente par des aliments énergétiques souvent gras et/ou sucrés.

• Si vous sautez le repas du soir, vous pouvez être réveillé par la faim en pleine nuit. Là encore, votre réflexe n'est pas de vous préparer un plat sain à 4h du matin mais plutôt de prendre ce qui vous tombe sous la main dans le frigo et les placards.

• Privé de nourriture pendant de longues heures, le corps puise effectivement dans ses réserves de sucre mais ce laps de temps est trop court pour qu'il puise dans ses réserves de graisses. La perte de poids n'est donc pas durable.

La santé cardiovasculaire mise en danger

Des chercheurs américains ont montré que le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner pouvait sur le long terme augmentait le risque de mourir d'un problème cardiaque. Le principal auteur de l'étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology explique que les personnes qui ont pour habitude de sauter le petit-déjeuner ont tendance à manger plus le reste de la journée par rapport à celles qui prennent tous les jours un petit-déjeuner. En mangeant plus, ces personnes ont plus de risque de voir leur mauvais cholestérol et leur pression artérielle augmenter.

Attention au diabète de type 2

Sauter un repas dans la journée revient à faire du jeûne intermittent (laisser au moins 11 heures entre deux prises alimentaires). Or, cette pratique augmenterait le risque de diabète en affectant la fonction de l'insuline, hormone du pancréas qui régule le taux de sucre dans le sang. Les cellules du pancréas libèrent de l'insuline de façon continue dans le corps pour maintenir le taux de sucre à un niveau stable. Après un repas, cette production d'insuline est à son maximum pour faire baisser la glycémie et ce pic est un signal qui indique au pancréas qu'il doit arrêter de produire de l'insuline. Mais en l'absence de repas réguliers, ce système est perturbé : le foie produit plus de sucre pour compenser le manque de nourriture et ce, même après un repas. Cet excès de sucre est stocké et se transforme en graisses localisées au niveau de l'abdomen. Et on le sait, les graisses favorisent la résistance à l'insuline et donc l'apparition du diabète de type 2. Qui dit plus de sucre, dit plus de graisses et perte d'efficacité de l'insuline pour réguler la glycémie, c'est un cercle vicieux.

Pour perdre du poids, mieux vaut maintenir vos trois repas par jour et une collation l'après-midi (facultative) en veillant à y intégrer des aliments sains plutôt que de sauter un repas et risquer de trop manger au suivant. Sauter un repas n'est pas une pratique dangereuse si elle reste occasionnelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.