Rétention d'urine chronique : quand uriner devient compliqué

Chargement en cours
La rétention urinaire peut concerner n'importe qui.
La rétention urinaire peut concerner n'importe qui.
1/2
© Adobe Stock, mraoraor

Le sujet reste tabou et pourtant, les problèmes urinaires sont assez répandus, en particulier après un certain âge. Il est donc essentiel de pouvoir en parler à son entourage et surtout à son médecin. D'autant que certains problèmes tels que la rétention d'urine chronique ne sont pas si connus du grand public.

Qu'est-ce que la rétention d'urine chronique ?

Lorsque l'on parle de troubles urinaires, on parle souvent d'incontinence ou d'infections. Pourtant, la rétention d'urine chronique fait elle aussi partie des troubles communs. Elle se caractérise par l'incapacité totale ou partielle de vider sa vessie au moment de la miction. Concrètement, cela signifie que vous êtes soit incapable de commencer à uriner, soit incapable de vider complètement votre vessie lorsque vous arrivez à commencer à uriner.

Comment repérer les symptômes ?

La rétention urinaire peut concerner à la fois les hommes et les femmes. Elle se détecte facilement grâce à des symptômes bien précis. Tout d'abord, si vous avez des difficultés à commencer à uriner ou à vider complètement votre vessie, cela doit vous mettre la puce à l'oreille, en particulier si cela dure plusieurs jours. Mais ce n'est pas tout. Il est également important d'être vigilant lors de votre passage aux toilettes : un jet urinaire faible ou un jet de quelques gouttes et un gros effort à fournir pour expulser l'urine peuvent être les signes criant d'un trouble urinaire. Il convient à ce moment-là de consulter un généraliste pour être aiguillé sur le parcours médical à suivre pour effectuer des examens et confirmer ou non le diagnostic.

Au quotidien, la rétention urinaire peut faire vivre un véritable enfer à toutes les personnes qui en souffrent : incontinence pendant la journée, augmentation de la pression abdominale et nycturie (le fait de se lever plusieurs fois par nuit pour uriner, ndlr). Et ce malgré de bonnes habitudes au niveau hydratation.

Quelles sont les causes de la rétention urinaire ?

Il existe deux causes principales à cette pathologie : les causes obstructives et non-obstructives.

Les causes obstructives sont caractérisées par une obstruction : l'urine ne peut pas s'écouler correctement par le canal urinaire à cause d'un corps étranger. Cela peut être dû à des calculs rénaux qui bouchent la voie, mais soyez vigilants, car cela peut aussi venir d'autres affections plus préoccupantes, comme une prostate élargie chez l'homme ou encore un cancer.

Parmi les causes non-obstructives, il existe notamment des troubles nerveux ou musculaires au niveau de la vessie. Si les nerfs et les muscles ne fonctionnent pas correctement, le message envoyé au cerveau lorsque la vessie est pleine et doit être vidée peut être perturbé. Ce genre de dommage peut être dû à des accidents vasculaires cérébraux, un post-partum, des blessures pelviennes ou encore des lésions à la moelle épinière.

Alors que faire ?

Consulter un médecin doit être votre premier réflexe en cas de doute concernant la rétention urinaire chronique. Adressez-vous à votre médecin traitant qui pourra vous recommander un spécialiste, urologue ou néphrologue, pour prendre en charge votre suivi.

Heureusement, plusieurs traitements existent pour soulager la rétention urinaire. Votre médecin pourra vous conseiller par exemple l'auto-sondage, qui consiste à insérer un cathéter dans l'urètre pour vider la vessie à la maison : un acte qui demande un matériel particulier et de la précision, à ne surtout pas pratiquer sans un avis médical. Autre possibilité : s'orienter vers de la rééducation du périnée et de la vessie ainsi que des exercices de Kegel ou même de la neuro modulation (électrostimulation) pour tonifier les muscles et réhabituer le système urinaire.

Enfin, le médecin peut décider de prescrire en ajout de la rééducation des médicaments agissant sur les muscles pour améliorer votre capacité à uriner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.