Rétention d'eau : quels sont les signes annonciateurs ?

Chargement en cours
Le gonflement des mollets, des chevilles ou des pieds peut être le signe d'une rétention d'eau.
Le gonflement des mollets, des chevilles ou des pieds peut être le signe d'une rétention d'eau.
1/2
© Adobe Stock, ArtFamily

La rétention d'eau, qu'on appelle aussi oedème, se caractérise par une accumulation d'eau dans des tissus de l'organisme. Voici les signes annonciateurs d'une rétention d'eau.

Quand on fait de la rétention d'eau, cela veut dire que du fluide s'accumule dans des tissus du corps alors qu'il ne devrait pas. Elle touche généralement les tissus qui entourent la jambe mais elle peut aussi se développer à l'intérieur d'organes (comme le poumon), c'est l'oedème interne.

Qu'est-ce qui provoque la rétention d'eau ?

Le stockage de liquides sous la peau est multifactoriel. Il peut être provoqué par :

• Une mauvaise circulation sanguine. Quand le retour veineux ne se fait pas correctement, le sang qui circule dans les vaisseaux sanguins peine à remonter vers le haut du corps. Il stagne dans les jambes et l'eau qui compose à 90% le sang sort des veines pour s'infiltrer dans les tissus.

• Le manque d'activité, la station debout ou assise prolongée.

• La grossesse car elle favorise l'insuffisance veineuse, facteur de risque de rétention d'eau.Les fluctuations hormonales au cours du cycle menstruel et la pilule contraceptive (les hormones qu'elle contient peuvent provoquer une rétention d'eau).

• Une alimentation trop riche en sel, connu pour être un rétenteur d'eau.Certains médicaments (certains antihypertenseurs, médicaments contre le diabète, les corticostéroïdes).

•Une insuffisance rénale.

• La chaleur car elle favorise la dilatation des veines.

Comment reconnaître une rétention d'eau ?

Le gonflement des zones touchées par la rétention d'eau est le principal symptôme. Ces sensations de gonflement touchent généralement la partie inférieure du corps, c'est-à-dire les jambes, les pieds et les chevilles. En plus de l'augmentation de volume, la peau, des zones du corps touchées par la rétention d'eau, est étirée et luisante. Elle peut aussi être sujette à des démangeaisons. Autre signe annonciateur : si vous appuyez sur la zone gonflée et que la marque de pression subsiste pendant quelques secondes, c'est un symptôme de rétention d'eau. La rétention d'eau provoque aussi une sensation de lourdeur et de raideur au niveau des articulations des membres concernés. Résultat, les mouvements peuvent être difficiles à exécuter.

La rétention d'eau liée à une insuffisance veineuse peut également se manifester par une accélération du rythme cardiaque : le retour veineux étant ralenti, le coeur compense en augmentant les pulsations. Enfin, un essoufflement qui arrive de façon soudaine et une sensation d'étouffement accompagnée d'une toux avec crachats doit faire penser à un oedème pulmonaire (de l'eau dans les poumons). Il s'agit d'une urgence médicale.

Comment prévenir la rétention d'eau ?

Pour prévenir la rétention d'eau, il faut bouger et prendre soin de sa ligne ! La pratique régulière d'une activité physique contribue à stimuler le coeur et à activer la circulation veineuse. Les personnes sujettes à la rétention d'eau peuvent prévenir les gonflements des jambes en portant des bas de contention (ils exercent une pression sur les jambes pour améliorer le retour veineux). Le port des bas de contention est conseillé avant un long voyage en avion, par exemple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.