Qui peut donner son sang ?

Chargement en cours
En théorie, toute personne en bonne santé entre 18 et 70 ans peut donner son sang.
En théorie, toute personne en bonne santé entre 18 et 70 ans peut donner son sang.
1/2
© Adobe Stock, Pixel-Shot

Chaque année, 1 million de malades sont soignés grâce au don du sang. C'est pourquoi il est important de participer à des collectes... quand cela est possible. Car il existe plusieurs contre-indications qui peuvent empêcher certains volontaires de donner leur sang. On fait le point.

Comme l'assure le site de l'Établissement français du sang, "toute personne en bonne santé, âgée de 18 à 70 ans et pesant au moins 50 kilos, peut donner son sang". Mais chaque individu qui se rendra à une collecte devra répondre aux questions d'une personne du corps médical afin d'être sûr qu'il ne fait pas l'objet d'une contre-indication.

Contre-indications médicales

Tout d'abord, on ne peut pas donner son sang tous les mois. Il faut, en effet, respecter un délai de 8 semaines minimum entre chaque don (4 dans le cas des plaquettes et 2 dans le cas du plasma). Autre restriction de temps : les femmes enceintes ne peuvent pas donner leur sang pour éviter les risques de carence et ce n'est que 6 mois après l'accouchement qu'elles peuvent participer à une collecte.

Par ailleurs, les personnes ayant été testées positif pour le VIH, les hépatites B et C ou la syphilis, tout comme celles ayant déjà pris des produits stupéfiants par voie intraveineuse ne pourront jamais donner leur sang. De même, les individus ayant déjà subi une transfusion de sang (globules rouges, plaquettes ou plasma) ou une greffe d'organe ne peuvent pas faire de don à usage thérapeutique. D'autre part, le don du sang est contre-indiqué si vous avez un jour été traitée contre un cancer, si vous souffrez d'une maladie chronique telle que le diabète traité par insuline ou bien si vous avez des problèmes cardiaques ou avez déjà été victime d'un AVC. Dans ces cas-là, la mesure s'applique pour préserver votre santé.

Dans d'autres cas, la contre-indication n'est que temporaire. C'est par exemple le cas si vous souffrez d'anémie, si vous avez pris certains médicaments récemment, si vous avez eu de la fièvre ou une infection dans les 15 derniers jours, si vous avez subi une fibroscopie ou une coloscopie dans les 4 derniers mois ou si vous avez réalisé un soin dentaire - dans les dernières 24 heures quand il s'agit de carie ou détartrage et dans la semaine en cas d'extraction dentaire.

Contre-indications à caractère sexuel

Avoir eu des relations sexuelles, même protégées, avec plusieurs partenaires au cours des 4 derniers mois vous exclut des collectes, sauf si vous êtes une femme ayant uniquement des rapports avec d'autres femmes. Pour les hommes, il ne faut pas avoir eu de relation sexuelle avec un autre membre de la gent masculine dans les 12 derniers mois pour pouvoir donner son sang. Des rapports sexuels en échange d'argent ou de drogue dans les 12 derniers mois écartent également du don.

D'autres contre-indications à connaître

Si avoir un tatouage ou un piercing ne vous empêchera pas de donner votre sang sur le long terme, il faudra tout de même attendre 4 mois après votre passage chez le tatoueur/bijoutier avant de participer à une collecte. De même que certains voyages - notamment dans les Tropiques, en Amérique Latine ou au Proche et Moyen-Orient - peuvent vous valoir un délai allant de 1 à 4 mois avant de pouvoir donner votre sang. Visitez le site de l'Établissement français du sang pour savoir quelles restrictions s'appliquent à quels pays. Enfin, si vous avez séjourné plus d'un an au Royaume-Uni entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996, vous ne pouvez malheureusement pas faire de don de sang à usage thérapeutique, car il existe un risque de maladies à prions dont la fameuse "maladie de la vache folle".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.