Quelles sont les causes possibles d'une crise hémorroïdaire ?

Chargement en cours
La constipation peut être une cause entraînant des hémorroïdes.
La constipation peut être une cause entraînant des hémorroïdes.
1/2
© Adobe Stock, methaphum

Si le sujet reste quelque peu tabou, la crise hémorroïdaire touche pourtant une multitude de personnes. Les causes ont des origines diverses mais ne sont pas moins embêtantes. Zoom sur ces raisons pouvant être à l'origine d'une crise hémorroïdaire !

Hémorroïdes : qu'est ce que c'est ?

Les hémorroïdes sont des veines qui ont gonflé autour de l'anus ou dans la partie basse du rectum. Lorsqu'elles sont internes, elles se forment à l'intérieur du rectum ou de l'anus et ne sont pas toujours simples à identifier. Les hémorroïdes externes se développent à l'extérieur de l'anus. Ces dernières sont les plus communes, mais aussi les plus incommodantes. Les douleurs sont vives, elles démangent et engendrent des difficultés pour s'asseoir. Ce sont aussi celles qui sont identifiables le plus facilement.

Les crises hémorroïdaires sont très fréquentes puisqu'elles touchent un adulte sur deux à un moment donné de sa vie et ne sont pas toujours récurrentes. Elles durent en moyenne entre 2 et 4 jours.

À quoi sont dues les hémorroïdes et que faire pour y remédier ?

Certains phénomènes peuvent favoriser l'apparition d'hémorroïdes, voire même les aggraver. Les facteurs peuvent être causés par :

La constipation liée aux efforts réalisés pour évacuer les selles.

• La prise de laxatifs venant aggraver la crise hémorroïdaire.

• Une période de diarrhée.

• L'alimentation pauvre en fibres.

• La consommation excessive de plats épicés, d'alcool, de café ou de sodas.

• La pratique d'efforts très importants comme par exemple des sports qui consistent à soulever de lourds poids.

• La grossesse, l'accouchement et le post-partum.

• Le surpoids et l'obésité.

• La sédentarité et le manque d'exercice physique.

Quels peuvent être les symptômes d'une crise hémorroïdaire ?

Les symptômes les plus courants sont l'apparition de sang dans les selles. Dès qu'ils sont constatés, il est plus prudent de consulter un médecin. Dans certains cas, l'avis d'un proctologue, spécialiste des pathologies liées au rectum et à l'anus, est conseillé.

D'autres symptômes sont aisément reconnaissables : l'irritation et une douleur au niveau de l'anus, un gonflement douloureux qui démange, des selles douloureuses.

Comment soigner les hémorroïdes ?

Certaines hémorroïdes sont bénignes et peuvent se résorber sans traitement. Cependant, il est opportun de pouvoir adopter certains automatismes qui pourront être utiles si une prochaine crise se présentait. Le traitement de la constipation est essentiel pour permettre aux hémorroïdes de disparaître. Il est préconisé de boire 1,5 litre d'eau minimum par jour et de consommer des aliments riches en fibres : son de blé et d'avoine, fruits et légumes, légumineuses...

Les traitements médicaux comme l'application de crèmes, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (attention, ils sont contre-indiqués pendant une grossesse !), de laxatifs ou de médicaments veinotoniques peuvent être prescrits. Et si les hémorroïdes sont trop douloureuses, une incision peut être pratiquée par un proctologue pour évacuer le caillot entraînant les douleurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.