Protections pour fuites urinaires : comment les choisir ?

Chargement en cours
Les protections urinaires sont impossibles à deviner sous les vêtements.
Les protections urinaires sont impossibles à deviner sous les vêtements.
1/2
© Adobe Stock, goodluz

Après un accouchement, des problèmes de santé ou tout simplement avec l'âge, les fuites urinaires peuvent s'inviter dans votre quotidien. Elles sont désagréables, parfois gênantes, mais heureusement, elles peuvent être facilement dissimulées en choisissant les bonnes protections. Suivez le guide.

Avoir des fuites urinaires, cela peut arriver à tout le monde. Pourtant, le sujet est encore tabou, associé à de la gêne, voire à de la honte. Il est pourtant essentiel de dédramatiser, et surtout d'évoquer le sujet avec un professionnel de santé (gynécologue, urologue, kinésithérapeute...), qui pourra déterminer les causes de ce problème, et éventuellement vous proposer une rééducation. Mais parce que cette option n'est pas toujours rapide ni possible, les protections urinaires représentent une solution pratique, discrète et efficace pour éviter les fuites et les odeurs.

Les différents types de protections urinaires

À chaque problème sa solution ! Selon les personnes et les situations, les fuites urinaires n'ont pas le même volume, il est donc essentiel de choisir le produit qui correspondra à vos besoins. Ainsi, les personnes qui souffrent d'incontinence légère se tourneront plutôt vers des protections fines, à placer à l'intérieur des sous-vêtements. C'est notamment le cas de la protection droite ou des protections anatomiques, dont la forme n'est pas sans rappeler une serviette hygiénique, ou encore des coquilles pour hommes, protection masculine en forme de coquille qui se colle à l'intérieur des slips et des boxers.

Pour plus de facilités, les personnes mobiles et autonomes peuvent également opter pour des culottes absorbantes, qui remplacent les sous-vêtements. Ces dernières proposent différents niveaux d'absorption, s'enfilent comme un sous-vêtement, et se retirent en se déchirant sur le côté. Il en existe désormais des modèles très sobres et élégants, qui ressemblent à de vrais sous-vêtements. Un vrai plus pour la confiance en soi.

Enfin, en cas d'incontinence lourde, le change complet est la protection urinaire recommandée par les spécialistes. Elle s'apparente à une couche et propose un important niveau d'absorption ainsi que des barrières anti-fuites pour éviter les débordements. Les changes complets existent en deux formats : avec ceinture pour les personnes mobiles, et avec des fixations adhésives pour les personnes qui doivent rester alitées, ou qui peinent à se mouvoir.

Comment choisir sa protection urinaire ?

Avant de se tourner vers un modèle ou un autre, il est essentiel de faire le point sur la situation. Premier critère à prendre en compte : le volume de perte. Il existe trois degrés différents : incontinence légère (80 à 500 ml), incontinence modérée (500 à 2 000 ml) et incontinence sévère (2 000 ml et plus). Ensuite, le degré de mobilité de la personne est également à déterminer. Les personnes qui se déplacent facilement peuvent en effet opter pour des protections autonomes, tandis que les personnes ayant besoin d'aide préféreront les modèles qui s'enfilent et se retirent facilement avec des attaches adhésives. Enfin, n'oubliez pas de prendre en compte vos mensurations : le confort avant tout.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.