Produits brûleurs de graisse : quels sont les risques ?

Chargement en cours
L'Agence Nationale de Sécurité du médicament met en garde contre les produits brûleurs de graisse.
L'Agence Nationale de Sécurité du médicament met en garde contre les produits brûleurs de graisse.
1/2
© Adobe Stock, lecic

Solène Filly

Dès les premiers rayons de soleil, ces compliments alimentaires fleurissent. Pourtant, ils ne sont pas tous sans risque comme l'a révélé l'Agence Nationale de Sécurité du médicament au mois de février 2019.

Perdre du poids après les fêtes ou à temps pour les vacances d'été... Les injonctions à afficher un corps "parfait" sont nombreuses et les techniques pour se débarrasser des kilos superflus aussi. Parmi elles, les brûleurs de graisse, des compléments alimentaires censés accélérer le métabolisme et faire fondre les graisses stockées. Souvent composés de caféine, de guarana, de nopal ou encore de cola, leur efficacité n'a pas été prouvée scientifiquement, comme le rappelle le site Doctissimo, qui a interrogé la diététicienne Claire Marino à ce sujet. "S'ils ont un petit effet, c'est parce que les femmes qui les prennent font attention à leur alimentation et pratiquent une activité physique", explique-t-elle, ajoutant que ces conditions sont d'ailleurs indiquées sur les emballages de ces fameux produits.

Les brûleurs de graisse peuvent donc représenter une aide dans la perte de poids, mais ne sont en aucun cas une solution miracle. Surtout, leur prise ne doit pas s'étaler sur une période trop longue car la forte dose de caféine que certains contiennent peut avoir des effets secondaires néfastes, comme de l'insomnie, mais aussi entraîner des troubles cardio-vasculaires ou de l'hypertension. Il est donc important d'en discuter avec un médecin, particulièrement pour les personnes qui suivent en parallèle un traitement, puisque les brûleurs de graisse peuvent interagir avec certains médicaments.

Deux produits montrés du doigt

Or ces produits sont facilement accessibles, notamment sur Internet. C'est à propos de deux brûleurs de graisse en particulier que l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament a attiré l'attention des utilisateurs. Dans une étude publiée le 15 février 2019, elle met en garde contre les "comprimés de marque CLENOX® et STANOX-10® de Pacific Pharmaceutical Company LDT. Malay Tiger". Ainsi, le premier est composé de clenbuterol et le second de stanozolol, deux substances "dangereuses pour la santé" et "non autorisées" dans la composition de médicaments à usage humain. Et pour cause, ceux-ci peuvent provoquer des problèmes cardiaques graves et sont aussi interdits par l'Agence Mondiale Antidopage.

Une mise en garde de longue date

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'ANSM met en garde les consommateurs contre les produits de régime. En 2012, déjà, elle expliquait que "certains produits présentés comme des compléments alimentaires peuvent contenir une ou plusieurs substances médicamenteuses qui présentent des contre-indications". Trois ans plus tard, même discours, l'agence indiquant qu'il "n'existe pas de produit ou de méthode 'miracle', très efficace et sans effets indésirables" pour perdre rapidement du poids.

Aux personnes souhaitant acheter des produits brûleurs de graisse, l'ANSM préconise de se les procurer uniquement en pharmacies d'officine et via les sites internet autorisés pour la vente en ligne de médicament, dont la liste est disponible sur le site de l'Ordre national des Pharmaciens (ordre.pharmacien.fr).

Enfin, certains aliments aident naturellement à maigrir, c'est à dire qu'ils sont peu caloriques et rassasiants, comme le thé vert, le brocoli, le chou ou encore le konjac. Mais attention, là aussi, à ne pas en abuser. La diététicienne nutritionniste, Florence Foucaud, confiait à France 2 que si dernier procure un effet de satiété, consommé à outrance il peut "entraîner des troubles digestifs" voire, chez certaines personnes, sur le long terme, "diminuer l'absorption d'autres nutriments" comme les vitamines et les minéraux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.