Points de côté : d'où viennent-ils ?

Chargement en cours
Les points de côté surviennent le plus souvent pendant la course.
Les points de côté surviennent le plus souvent pendant la course.
1/2
© Adobe Stock, gballgiggs

Les points de côté apparaissent souvent de façon brutale quand on court. Très gênants, ils nous poussent souvent à arrêter l'effort. On ne connaît pas la cause précise de leur apparition mais plusieurs hypothèses ont été avancées par les scientifiques. Explications.

C'est le mal du joggeur débutant ! Le point de côté se traduit par une douleur brutale souvent localisée sous les côtes, soit à droite soit à gauche. La douleur aiguë peut parfois irradier jusqu'à la clavicule et empêche de poursuivre l'activité.

Une crampe dans le diaphragme

L'hypothèse la plus souvent évoquée pour expliquer le point de côté est la crampe au niveau du diaphragme, muscle qui se trouve entre le thorax et l'abdomen. Celui-ci se contracte quand on respire pour permettre à l'air de pénétrer dans les poumons. Chez une personne qui se met à courir mais qui respire mal, c'est-à-dire qui expire mal (expiration qui ne dure pas assez longtemps), le diaphragme se contracte trop vite. Il faut savoir qu'il peut passer de 20 contractions par minute à plus d'une centaine pendant l'effort. Comme n'importe quel autre muscle, il se fatigue rapidement, ce qui peut entraîner une crampe. On estime que 90% des points de côté sont la conséquence d'une mauvaise respiration pendant l'effort et sont sans gravité.

Les points de côté peuvent aussi être dus au fait que le foie se gorge trop vite de sang avec l'effort musculaire et appuie sur le diaphragme.

Une irritation du péritoine

D'après le Dr Mathieu Saubade*, interrogé par Le Figaro, "l'hypothèse la plus communément admise est celle d'une légère irritation du péritoine, la membrane qui entoure les organes de l'abdomen". Cette membrane est composée de deux fines enveloppes. Pendant l'effort, ces deux enveloppes se frictionnent davantage à cause de mauvais mouvements du diaphragme, ce qui provoque une inflammation douloureuse, le fameux point de côté.

Point de côté : comment l'éviter ?

Il disparaît généralement au bout de quelques minutes après avoir ralenti ou stoppé l'effort. Si la douleur persiste malgré l'arrêt de l'effort et que celle-ci s'accompagne d'un mal-être général (fièvre, vertiges, nausées), mieux vaut consulter immédiatement un médecin afin d'écarter tout autre problème (cardiaque, pulmonaire, appendicite, péritonite, ulcère, calculs vésiculaires).

Pour éviter les points de côté lors de vos prochaines sessions de sport, apprenez à bien respirer : on inspire profondément par le nez et on expire longuement par la bouche pour bien expulser tout le CO2 contenu dans les poumons. L'idéal est d'adapter sa respiration à sa foulée quand on court et de toujours démarrer lentement sa course quitte à accélérer par la suite. Autre astuce, pensez à bien vous échauffer avant la course en vous étirant. Plus vous vous échauffez avant le sport, moins vous avez de risque d'avoir des crampes musculaires.

Si le point de côté est déjà là, vous pouvez l'atténuer en appuyant sur la zone concernée et étirer les muscles du côté où se situe le point de côté. Ne reprenez pas votre course immédiatement après avoir soulagé le point de côté.

* Chef de clinique spécialiste en médecine du sport au Centre hospitalier universitaire vaudois, à Lausanne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.