Pneumonie : comment la reconnaître et la prévenir ?

Chargement en cours
Les symptômes de la pneumonie englobent de la fièvre, de la toux ou encore des maux de tête.
Les symptômes de la pneumonie englobent de la fièvre, de la toux ou encore des maux de tête.
1/2
© Adobe Stock, Photographee.eu

Mina Levy

Virale ou bactérienne, la pneumonie est souvent bénigne mais peut être plus dangereuse lorsqu'elle concerne des personnes âgées, des femmes enceintes ou encore des enfants. À l'approche de l'hiver, souvent considéré comme la saison des virus, découvrez comment reconnaître et prévenir cette infection.

Comment attrape-t-on la pneumonie ?

Une pneumonie est une infection du poumon qui s'attrape très facilement, à la manière d'une grippe ou d'un rhume. Il suffit ainsi qu'une personne éternue ou bien tousse sans se recouvrir de ses mains pour que les particules contaminées se propagent et soient inhalées par une nouvelle personne. En fin d'année, les températures qui refroidissent favorisent par ailleurs leur développement. Tabac, alcool, prise de drogues ou logement insalubre sont aussi des facteurs qui augmentent les risques d'attraper cette infection. En France, entre 400 000 et 600 000 personnes contracteraient la maladie chaque année. La pneumonie serait responsable de 16 000 décès par an.

Quels sont les symptômes ?

La gravité des symptômes de la pneumonie varie selon les individus, mais ceux qui restent le plus à risque sont les enfants, les personnes âgées, ceux qui sont atteints d'une autre maladie affaiblissant leur système immunitaire, et ceux exposés, quotidiennement, à des produits chimiques toxiques. Ils varient souvent mais dans les cas les plus communs, ils comprennent une fièvre brutale, des difficultés à respirer, une toux sèche qui peut devenir grasse, des frissons, des maux de tête et des douleurs musculaires. À savoir que l'intensité des symptômes varie en fonction du type et de la gravité de l'infection. Il est important de noter que ces symptômes sont les plus communs mais qu'il en existe d'autres plus sévères, qui touchent généralement les personnes plus âgées ou plus jeunes : troubles digestifs, essoufflement, fièvre aiguë...

Rendez-vous chez le médecin

Si vous êtes victime de ces symptômes, il faut consulter un médecin le plus rapidement possible. Comme il existe différents types de pneumonie, le spécialiste doit trouver le diagnostic approprié et ainsi, le remède adapté. Dans les cas les plus communs, après une radio prescrite, deux semaines avec des antibiotiques suffisent pour rétablir votre état normal. Sans consultation de médecin, les symptômes peuvent facilement s'aggraver et évoluer vers des complications comme un abcès au poumon ou une septicémie.

En termes de prévention

La clé pour éviter une pneumonie est une bonne hygiène de vie. Assurez-vous de bien vous laver les mains (avec du savon) régulièrement notamment après avoir éternué ou bien être allée aux toilettes. Évitez d'être en contact physique direct avec une personne malade et vice versa, si vous êtes souffrante, tenez-vous à distance des autres. Pensez aussi à garder une alimentation saine et à pratiquer de l'exercice physique régulièrement. Également, pour les fumeuses, c'est le bon moment pour arrêter le tabac !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.