Pneumonie : ces symptômes qui doivent vous alerter

Chargement en cours
La pneumonie doit être rapidement prise en charge.
La pneumonie doit être rapidement prise en charge.
1/2
© Adobe Stock, Krakenimages.com

La pneumonie est une infection respiratoire grave provoquée le plus souvent par une bactérie. Voici les symptômes caractéristiques de la pneumonie.

Qu'est-ce qu'une pneumonie ?

La pneumonie se traduit par une infection et une inflammation des poumons, et plus précisément des alvéoles. Les alvéoles sont des petites cavités situées au bout de chaque bronche et dont le rôle est de permettre le passage de l'oxygène dans le sang. En cas de pneumonie, un liquide purulent remplit une partie de ces alvéoles empêchant l'air d'y entrer. La pneumonie peut toucher tout le poumon (bronchioles et alvéoles) ou une partie de celui-ci (infection située dans un lobe). La bactérie pneumocoque est généralement à l'origine de la pneumonie mais elle peut parfois être d'origine virale. Par exemple, le virus de la grippe peut être responsable d'une pneumonie. C'est d'ailleurs la complication la plus fréquente de la grippe.

On parle de pneumonie d'aspiration quand l'infection est liée au passage de liquide provenant de l'estomac dans les poumons (trouble de la déglutition, reflux...).

Quels sont les symptômes de la pneumonie ?

Les symptômes vont dépendre de la bactérie ou du virus en cause et de l'état de santé de la personne atteinte. Si la pneumonie est provoquée par la bactérie pneumocoque, les symptômes apparaissent de façon soudaine. La personne malade présente une fièvre élevée (39-40° C) avec des frissons, une toux sèche, une douleur thoracique importante souvent d'un seul côté, un essoufflement, un malaise général.

Des symptômes moins caractéristiques peuvent également être le signe d'une pneumonie quand celle-ci est provoquée par une autre bactérie ou un virus. Une fièvre élevée accompagnée de troubles digestifs, des crachats jaunes, verts ou teintés de sang, des douleurs musculaires ou abdominales, des difficultés à respirer ou encore une confusion sont des signes d'alerte. Consultez un médecin rapidement, surtout si vous êtes âgé, immunodéprimé ou atteint d'une maladie chronique.

Même chose, si vous avez un rhume, une bronchite ou une grippe dont les symptômes s'aggravent.

Des symptômes à ne pas négliger chez le nourrisson et l'enfant

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le pneumonie est la première cause mondiale de décès chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 5 ans. C'est pourquoi il est important de consulter un médecin rapidement si votre enfant a du mal à respirer, ne mange plus et ne boit plus, est somnolent, convulse ou est en hypothermie (température du corps au-dessous de la normale).

Comment évolue la pneumonie ?

La pneumonie se soigne grâce à un traitement antibiotique. Il permet de faire tomber rapidement la fièvre et transforme la toux sèche en toux grasse. Il faut environ une quinzaine de jours pour que la personne soit complètement guérie. Toutefois, des complications peuvent survenir, nécessitant une hospitalisation. La pneumonie peut se transformer en septicémie (infection généralisée), en abcès du poumon ou en pleurésie (inflammation de la membrane recouvrant les poumons).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.