Pellicules sèches ou grasses : quelles différences pour les identifier ?

Chargement en cours
Les pellicules grasses peuvent provoquer la chute de cheveux.
Les pellicules grasses peuvent provoquer la chute de cheveux.
2/2
© Adobe Stock, nuzza11

Très désagréables en raison des démangeaisons qu'elles peuvent provoquer mais aussi peu esthétiques, les pellicules sont très souvent la hantise de nombreuses femmes. Pour pouvoir s'en débarrasser et les traiter correctement, il est donc important de connaître leurs différences afin d'identifier les deux types.

Rare sont les personnes qui, même une fois dans leur vie, n'ont jamais eu de pellicules sur le sommet de leur crâne. Ces petits flocons blancs, qui peuvent parfois s'avérer très gênants et pas du tout esthétiques ne sont, en effet, pas forcément réservés à certains types de cheveux comme on pourrait le croire. Ils peuvent être tout autant générés par un dysfonctionnement hormonal qu'une forte période de stress, que par un mauvais comportement alimentaire ou même une eau trop riche en calcaire. Détestées car rarement discrètes, les pellicules sont aussi, de manière plus générale, la conséquence d'une anomalie concernant le cuir chevelu. Lorsque l'épiderme de celui-ci ne se renouvelle plus aussi bien que d'habitude, les cellules mortes s'accumulent et créent alors des résidus blancs que l'on trouve sous la forme de pellicules grasses ou sèches. Lorsqu'elles deviennent difficiles à supporter et que les shampoings classiques ne font plus l'affaire pour vous soulager, il peut alors être utile de savoir identifier le type de pellicules que vous avez pour adopter les bons gestes et les bons traitements.

L'aspect et la couleur : des éléments importants pour identifier les pellicules

Vous aimeriez faire la différence entre les deux types de pellicules qui existent et surtout savoir lesquelles se trouvent sur votre tête ? Prêtez attention dans un premier temps à leur aspect. Les pellicules sèches sont très volatiles : contrairement aux autres, elles ne s'accrochent pas à votre cuir chevelu et tombent très vite toutes seules sur vos épaules dès lors que vous passez une main, un peigne ou bien une brosse dans votre chevelure. Essentiellement trouvées sur cheveux très secs, elles se démarquent également par leur couleur : on peut les comparer à des petits flocons blancs, très fins. Les pellicules grasses, elles, sont plus souvent reconnaissables par leur couleur jaunâtre et leur épaisseur.

Démangeaisons et plaques : des signes à prendre en compte

Si les deux types de pellicules sont source de démangeaisons, les plus grasses sont les plus difficiles à combattre, car plus volumineuses et plus résistantes. Leur origine ? Un excès de sébum, mais aussi un trop-plein de cellules mortes ajoutées à des restes de cosmétiques comme les shampoings, par exemple. Contrairement aux pellicules sèches, qui tombent facilement, les pellicules grasses sont reconnaissables par les plaques qui s'accrochent au cuir chevelu et ne tombent que lorsqu'elles sont grattées. Plus ou moins importantes, elles peuvent vous amener à vous démanger de façon incontrôlable, et même étouffer petit à petit vos cheveux, qui peuvent être amenés à chuter si la chose n'est pas rapidement contrôlée. Quel que soit le type de pellicules qui vous mène la vie dure, il reste tout de même important de consulter un spécialiste si des lésions apparaissent sur votre tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.