Ongles incarnés : que faire ?

Chargement en cours
Les ongles incarnés causent des douleurs et peuvent s'infecter.
Les ongles incarnés causent des douleurs et peuvent s'infecter.
1/2
© Adobe Stock, AsianPeopleImages

Inflammation de la peau due à un enfoncement de l'ongle dans la chair, l'ongle incarné (ou onychocryptose en langage médical) est un problème courant mais douloureux. S'il n'est pas traité rapidement, il peut s'infecter. Si vous êtes concerné, découvrez les bons gestes à adopter dès les premiers symptômes.

Qu'est-ce qu'un ongle incarné ?

Un ongle devient incarné lorsque ses bords latéraux rentrent dans la peau. La zone devient alors rouge, gonfle et provoque des douleurs plus ou moins intenses, surtout lorsque quelque chose la touche. Si rien n'est fait, la douleur peut s'intensifier lors de la marche ou du port de chaussures puis devenir permanente. Quant au bourrelet de peau sur le bord de l'ongle, il peut gonfler davantage et se remplir de pus, signe d'une infection. Les ongles incarnés affectent plus souvent les pieds que les mains, en particulier le gros orteil.

Comment réagir face à un ongle incarné ?

Pour soulager la douleur mais aussi ramollir la zone enflammée, il est recommandé de tremper votre pied ou votre main dans une bassine d'eau chaude trois fois par jour pendant 10 à 20 minutes. Ensuite, entre le coin de l'ongle incarné et votre peau, tentez d'insérer un petit morceau de coton pour empêcher l'ongle de pénétrer davantage dans l'épiderme. Petit à petit, coupez votre ongle bien droit en le laissant toujours dépasser du bord libre de deux à trois millimètres, pour que la peau ne passe pas par-dessus. Les ongles incarnés sont en effet souvent dus à une coupe trop courte ou trop arrondie.

Par ailleurs, dès que vous le pouvez, laissez votre ongle à l'air libre en enlevant vos chaussures et vos chaussettes de façon à éviter les frottements et la transpiration. Ne portez pas de chaussures trop étroites, évitez les talons trop hauts ou les mules pour diminuer la pression sur l'avant du pied.

Dans quels cas consulter son médecin ?

Si une consultation médicale n'est la plupart du temps pas nécessaire pour soigner un ongle incarné, il est recommandé de voir son médecin traitant rapidement dans les cas suivants :

• si vous avez appliqué les conseils précédents mais que vous ne voyez pas d'amélioration au bout de deux jours,

• si vous êtes atteint de diabète et donc plus sujet à des complications liées à des infections,

• si vous constatez l'apparition d'un gros bourgeon rouge ressemblant à une framboise au bord de votre ongle (c'est un botryomycome),

• si vous avez de la fièvre ou des signes de lymphangite (une inflammation des vaisseaux lymphatiques).

Le médecin vous prescrira généralement un antiseptique local et pourra vous rediriger vers un pédicure-podologue pour recevoir des soins adaptés à votre situation. En cas de surinfection, des antibiotiques sous forme de crème à appliquer sur la zone enflammée peuvent aussi être prescrits. Et si dans de rares cas, l'ongle incarné peut nécessiter une petite intervention chirurgicale, il ne relève jamais d'une prise en charge dans un service d'urgences, comme le rappelle le site de l'Assurance Maladie.

Pour évaluer l'évolution de votre ongle incarné, palpez régulièrement votre doigt ou votre orteil pour tester sa sensibilité. Lorsque vous n'aurez plus de douleur et que le bourrelet de peau aura disparu, votre ongle sera guéri.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.