Nutritionniste ou diététicien : quelles différences et qui consulter ?

Chargement en cours
Le nutritionniste est habilité à traiter des pathologies lourdes comme le diabète ou le cholestérol.
Le nutritionniste est habilité à traiter des pathologies lourdes comme le diabète ou le cholestérol.
1/2
© Adobe Stock, Kittiphan

Depuis les confinements liés à la pandémie de Coronavirus, nombreux sont ceux qui ont bouleversé leurs habitudes alimentaires et pris quelques kilos. Mais avec le retour à la vie normale, il est temps de se reprendre en main. Si faire un régime n'est absolument pas conseillé, consulter un diététicien ou un nutritionniste est en revanche beaucoup plus à propos.

Avec l'aide du corps médical, perdre du poids et réapprendre à manger correctement est en effet beaucoup plus aisé et efficace sur le long terme. Pourtant, beaucoup ne savent pas vers quel professionnel de santé se diriger. Nutritionniste ? Diététicien ? Les deux ? Découvrez quelles sont leurs différences et vers qui vous tourner pour atteindre vos objectifs.

Le nutritionniste au service des pathologies

La première chose à savoir est que le nutritionniste a un rôle beaucoup plus "médical" que le diététicien. Ainsi, ce professionnel de santé, qui est aussi appelé médecin nutritionniste, a pour objectif d'évaluer votre état nutritionnel et de poser un diagnostic précis sur votre état de santé. Selon les résultats, il doit ensuite établir un programme complet d'intervention visant à rétablir ou du moins à améliorer le bon fonctionnement de votre organisme. Ménopause, anémie, problèmes de poids, de digestion ou d'intolérances alimentaires... Vous pouvez donc consulter un nutritionniste pour des raisons diverses et variées temps que cela reste dans le cadre de l'alimentation. À noter qu'à l'inverse du diététicien, le nutritionniste est également indiqué pour gérer des problèmes pathologiques beaucoup plus lourds comme les maladies cardiovasculaires ou métaboliques telles que le diabète, le cholestérol ou le dysfonctionnement de la thyroïde. Dans certains cas encore plus poussés comme le cancer, un nutritionniste peut également être très utile pour régler les troubles alimentaires liés aux traitements médicamenteux.

Le diététicien pour se rééquilibrer en douceur

De son côté, le diététicien a, lui aussi, suivi une formation en nutrition. Néanmoins, il n'est pas considéré comme un médecin. De ce fait, son champ d'intervention est beaucoup plus restreint que celui du nutritionniste. Par exemple, il n'est pas habilité à effectuer des prélèvements sanguins ni à prescrire des traitements médicamenteux. Dès lors, son principal rôle sera uniquement de vous aider à retrouver des habitudes alimentaires et hygiéno-diététiques saines. En fonction de vos motivations et de vos habitudes actuelles, il devra donc élaborer un programme de nutrition adapté, notamment en vous proposant des recettes simples et des alternatives culinaires plus légères. Sachez que vous pouvez consulter un diététicien si vous souhaitez perdre du poids, mais aussi si vous souhaitez en gagner ou si vous souhaitez améliorer votre masse musculaire.

Attention aux remboursements !

Le nutritionniste étant reconnu comme médecin, toutes ses consultations et téléconsultations peuvent donc être remboursées par l'Assurance Maladie et la mutuelle. En revanche, si vous choisissez de consulter un diététicien, sachez que vous ne pourrez prétendre à aucune aide financière de la part de la Sécurité Sociale, sauf cas très particuliers. Néanmoins, il est bon de savoir que certaines mutuelles peuvent parfois proposer des petits pourcentages de remboursements. Aussi, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre organisme pour savoir si oui ou non vous pouvez bénéficier d'une de ces aides.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.