Névralgie du nerf d'Arnold : ce qu'il faut savoir

Névralgie du nerf d'Arnold : ce qu'il faut savoir
Les douleurs de la névralgie du nerf d'Arnold peuvent générer de forts maux de tête.

Problème de santé encore très mal connu du grand public, la névralgie du nerf d'Arnold peut s'avérer très handicapante chez ceux qui en souffrent. Voici quelques explications pour comprendre au mieux cette douleur d'origine nerveuse.

Si le corps humain peut parfois impressionner et se révéler incroyablement résistant, il peut aussi devenir un véritable fléau à supporter au quotidien. En effet, nombreux sont les problèmes de santé difficiles à soigner qui peuvent changer du tout au tout la façon dont on appréhende la vie de tous les jours. C'est notamment le cas de la névralgie du nerf d'Arnold, très peu connue auprès du grand public. Caractérisée par de fortes douleurs qui se situent le plus souvent au niveau des cervicales, cette névralgie (irritation importante d'un nerf) prend racine au niveau des muscles profonds du cou. Comparables à de fortes décharges électriques, ces douleurs se réveillent lorsque le nerf d'Arnold (aussi appelé nerf du grand occipital) est compressé. Ce nerf, qui se situe sur la droite et la gauche de la tête et remonte de la nuque, est l'un de ceux qui permet la belle mobilité du cou et la sensation de son cuir chevelu.

Des symptômes reconnaissables mais parfois handicapants

Vous vous questionnez sur l'origine de certaines douleurs récurrentes ? Certains symptômes peuvent vous mettre sur la piste. Lorsqu'une cervicale appuie sur le nerf, ce sont le plus souvent des maux de tête fulgurants qui se réveillent (l'englobant à moitié tel un casque). Il arrive même que la douleur atteigne l'oeil, au grand damne des personnes touchées. En plus de ces soucis qui peuvent se révéler déjà très handicapants, la névralgie d'Arnold peut générer de violents vertiges et des sensations de brûlure. En fonction de l'importance de la compression du nerf, la souffrance peut être chronique et toucher d'autres parties du visage comme le front, la mâchoire, la tempe... Si ces symptômes vous sont reconnaissables et vous font souffrir le martyre, consultez un spécialiste le plus rapidement possible pour convenir d'un traitement adapté. Ils peuvent en effet s'avérer réellement handicapants au quotidien, vous empêchant de faire certaines tâches simples, comme travailler ou même tout simplement se déplacer.

Différentes causes et différents traitements

Si la névralgie d'Arnold n'est pas considérée comme un problème de santé dit "grave", puisque n'ayant pas réellement d'impact physique sur la santé de la personne touchée, son impact reste important. La compression du nerf peut survenir en raison d'un rhumatisme, d'arthrose, mais aussi d'un traumatisme comme un accident de voiture ou une chute. Le stress, qui engendre le plus souvent des tensions musculaires, peut aussi être à l'origine de ce problème de santé, tout comme un blocage du dos. Pour venir à bout de la névralgie du nerf d'Arnold, particulièrement épuisante, de nombreux traitements sont aujourd'hui possibles. Il est possible de s'en débarrasser grâce à la prise de médicaments, comme des anti-inflammatoires par exemple, ou par des approches de type manipulation (ostéopathe, kinésithérapie...).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.