Myopie, hypermétropie... quelles différences ?

Chargement en cours
Généralement, les troubles visuels sont engendrés par une mauvaise vision de loin ou de près.
Généralement, les troubles visuels sont engendrés par une mauvaise vision de loin ou de près.
1/2
© Adobe Stock, Antonioguillem

Vos yeux picotent lorsque vous lisez ou bien vous n'arrivez pas à voir le nom de la rue en face ? À part savoir qu'il faut consulter un spécialiste, il est facile de se perdre dans les caractéristiques des principaux problèmes de vision. Entre myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie, on fait le point sur les différences de ces troubles oculaires.

La myopie : "on voit mal de loin mais très bien de près"

Il est très commun d'être atteint de la myopie : avoir un oeil dit "trop long", engendre une mauvaise vision de loin. En fait, les rayons lumineux se croisent avant la rétine. Cette anomalie peut être héréditaire et peut donc être détectée et soignée dès l'enfance. Elle peut aussi bien être suscitée par d'autres facteurs : le manque de vitamines, la luminosité, ou l'attention portée à des objets trop proches. La myopie est facilement corrigée, par des lunettes de vue ou bien en ayant recours à la chirurgie. Avant de prendre des mesures, consultez un spécialiste.

L'hypermétropie : "on voit mal de près mais très bien de loin"

L'hypermétropie est l'inverse de la myopie. Elle est caractérisée par un oeil trop court qui cause une formation des rayons lumineux à l'arrière de la rétine. En termes plus simples, vous avez du mal à voir de près par exemple, lorsque vous lisez un livre. Elle peut aussi être la cause de fatigue et maux de tête. Généralement, l'hypermétropie arrive avec la vieillesse, notamment lorsque le cristallin est trop fatigué pour corriger le défaut. Mais pas d'affolement, elle peut être vite corrigée en portant des lunettes de vue.

L'astigmatisme : une vision trouble

Pour une personne astigmate, la cornée possède une forme ovale, comme un ballon de rugby, alors qu'elle devrait être juste arrondie. Par conséquent, sa vision aussi bien de près que de loin, est déformée : les contrastes sont difficilement reconnaissables. Par exemple, la lettre B est confondue avec la lettre D ou un M avec un N. Ce trouble se produit rarement seul, étant dans la plupart des cas, associé à la myopie ou l'hypermétropie. Pour la corriger, il faudrait avoir recours à de la chirurgie et pour cela, il faut consulter un spécialiste.

La presbytie : "on voit mieux de loin que de près"

Malheureusement, c'est un des phénomènes indésirables de la vieillesse et c'est au tour de 45 ans que les individus sont le plus touchés. Et oui, en France, plus d'une personne sur trois est concernée par le presbytie. Celle-ci est due à la fatigue de votre cristallin. Ce dernier peut s'adapter rapidement selon la distance et lumière pour permettre une vision plus exact et précise. Avec le temps, le cristallin vieillit : ayant la même fonction que l'autofocus d'un appareil photo, il assure moins bien la mise au point. Pas de panique, le port de lunettes ou de lentilles permet de corriger ce handicap.

Il ne vous reste plus qu'à consulter un ophtalmologue pour, d'une part, bien diagnostiquer votre trouble et, d'autre part, trouver la bonne solution pour y remédier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.