Movember : quelles sont les maladies au coeur de la lutte ?

Movember : quelles sont les maladies au coeur de la lutte ?
Le Movember vise à sensibiliser sur les deux types de cancer les plus importants qui touchent les hommes.

Après Octobre rose, destiné à sensibiliser les femmes au cancer du sein, c'est désormais au tour du Movember de faire parler de lui. Ce mouvement, né en 2004, incite à se laisser pousser la moustache chez les hommes pour sensibiliser à la santé masculine qui se dégrade de plus en plus. Mais quelles sont les maladies au coeur de cette lutte ? Voici quelques indications.

Ces derniers jours, vous avez probablement vu une pléthore de stars masculines, ou même des personnes dans votre entourage, arborer fièrement la moustache comme jamais auparavant. Si vous vous interrogez quant à cette surprenante nouvelle mode, sachez que ça n'en est pas une : tous ces hommes participent très probablement au mouvement du Movember, créé en 2004 et lancé par la Movember Foudation. Un mouvement qui fait suite à celui d'Octobre rose le mois précédent et qui, dans la même veine, a pour objectif premier de sensibiliser la population aux divers problèmes de santé rencontrés par les hommes. Une lutte commencée en 2003 par deux frères qui possède aujourd'hui un rayonnement mondial et permet de récolter de nombreux fonds pour lutter contre les maladies les plus graves et les plus répandues chez le sexe masculin. Selon le site Movember.fr, ces pathologies ne sont pas assez considérées par les autorités publiques, alors que "les hommes meurent 4.5 ans plus tôt que les femmes et de causes qui peuvent être largement évitées."

Le cancer du testicule et de la prostate : des enjeux importants

Parmi ces maladies qui touchent le plus la gente masculine et au coeur de la lutte du Movember, on retrouve le cancer du testicule : considéré comme un cancer de l'homme jeune (entre 15 et 19 ans) selon Santé publique France, il s'agit aussi du premier type de cancer chez les hommes. Souvent diagnostiqué lorsqu'il le faut (dans 95% des cas), il atteint, dans les statistiques, un beau potentiel de guérison. Reconnaissable par une masse non douloureuse qui se développe petit à petit sur le testicule, une enflure ou une douleur sourde, il ne peut se détecter que par une autopalpation régulière. Si les causes sont encore mal connues, on sait en revanche que ce cancer peut être développé en raison d'antécédents familiaux ou personnels, ou encore par la consommation excessive de tabac... L'important reste d'aller voir un médecin régulièrement pour faire le point et prévenir la maladie.

Tout au long du mois de novembre, le mouvement du Movember milite aussi pour la prévention du cancer de la prostate. Si elle peut être facilement dépistée chez un professionnel de santé, cette maladie passe souvent inaperçue chez la gente masculine : il existe peu de symptômes, si ce n'est des douleurs difficiles à supporter au moment d'uriner. Ce sont le plus souvent l'excès de gras au niveau de l'abdomen, le vieillissement mais aussi une activité physique quasiment inexistante qui peuvent développer ce type de cancer.

La santé mentale et la prévention du suicide au coeur du mouvement

La dépression et plus largement la santé mentale ainsi que la prévention du suicide sont des sujets mis en avant par le mouvement Movember. Encore trop peu traitée, la dépression est un tabou chez les hommes qui n'ont pas pour habitude d'évoquer leurs émotions. En cas de symptômes reconnaissables, il est important de se rendre chez un médecin, de parler autour de soi de son mal-être ou de contacter SOS amitié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.