Méningite : les symptômes à connaître

Chargement en cours
Chez les enfants, l'un des principaux symptômes de la méningite est une fièvre élevée.
Chez les enfants, l'un des principaux symptômes de la méningite est une fièvre élevée.
1/2
© Adobe Stock, ladysuzi

Laetitia Reboulleau

La méningite fait partie des maladies qui ont le don d'inquiéter. Cette inflammation des méninges, les enveloppes de la moelle épinière et du cerveau, peut avoir de graves conséquences et même être mortelle. Zoom sur les différents symptômes à connaître, et à reconnaître.

Les deux types de méningites

Il existe deux familles différentes au sein de cette pathologie. D'un côté : la méningite d'origine virale, qui ressemble au début à une grippe et entraîne rarement des complications. Cette dernière touche principalement les enfants et les jeunes adultes. De l'autre, la méningite d'origine bactérienne, nettement plus préoccupante car son évolution peut être très rapide. Elle peut entraîner de graves complications : surdité, atteinte du cerveau, épilepsie, déficience mentale... Et parfois causer la mort, si elle n'est pas détectée et soignée à temps.

Les symptômes de la méningite chez le nourrisson

Les symptômes d'une méningite sont liés à l'inflammation des enveloppes du cerveau et de la moelle épinière, mais ne sont pas forcément faciles à détecter, en particulier chez les enfants en bas âge. Ces derniers peinent en effet à exprimer leur douleur. Or, les principaux symptômes sont des maux de tête et une raideur au niveau du cou : difficile à repérer, donc. D'autres signes doivent cependant vous mettre la puce à l'oreille, à commencer par la présence de fièvre, de vomissements, de convulsions, de constipation ou encore l'apparition de taches bleues ou rouges sur la peau.

Les symptômes chez les enfants et les adultes

Chez les plus grands, il existe trois principaux symptômes à surveiller. Le premier concerne les maux de tête, et est généralement le premier à faire son apparition : les migraines sont diffuses, violentes et continues, et ne peuvent être soignées par la prise de médicaments. Elles peuvent s'accompagner de douleurs au niveau de la colonne vertébrale ou une sensibilité de la peau. Viennent ensuite les raideurs dans la nuque, liées à des contractions musculaires douloureuses, qui ont tendance à bloquer la tête vers l'arrière. Enfin, les vomissements, qui ne sont pas systématiques. Ces trois symptômes sont généralement exacerbés par le moindre petit mouvement, voire par la présence de fortes lumières ou de son. Les personnes malades ressentent donc le besoin de rester immobiles, dans le noir et dans le silence le plus total pour ne pas aggraver leur état.

À noter que plusieurs autres symptômes peuvent également apparaître, tels que de la fièvre, des frissons, des sueurs, des douleurs musculaires ou des éruptions cutanées. Si plusieurs symptômes sont présents, il devient essentiel de consulter un médecin de toute urgence. Par ailleurs, si un purpura (lésion hémorragique de la peau ou des muqueuses, de couleur rouge à pourpre, ne s'effaçant pas à la pression) fait son apparition, les spécialistes de la santé recommandent de contacter immédiatement le SAMU. Il en va de même si les symptômes s'accompagnent de troubles respiratoires, de troubles de la conscience ou d'une crise d'épilepsie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.