Mélatonine pour le sommeil : est-elle vraiment sans danger ?

Chargement en cours
La mélatonine aide à bien dormir et à lutter contre l'insomnie.
La mélatonine aide à bien dormir et à lutter contre l'insomnie.
1/2
© Adobe Stock, lightpoet

Le corps est une machine bien rodée : lorsque la nuit tombe, il produit de la mélatonine, l'hormone du sommeil qui permet de s'endormir. Il arrive pourtant que cette libération d'hormones ne suffise pas, et que l'organisme ait besoin d'un coup de pouce pour favoriser l'endormissement.

La mélatonine est une substance naturellement présente dans l'organisme. Elle est produite par votre corps au gré de l'alternance du jour et de la nuit, afin de réguler les cycles de sommeil et d'éveil : les cycles circadiens. Si sa production est déclenchée le soir, c'est en pleine nuit qu'elle atteint un pic dans le corps pour vous permettre de rester endormi toute la nuit. Au matin, cette substance dans votre corps devient minime et vous permet de vous réveiller.

Mais lorsque des troubles du sommeil s'installent et persistent, un médecin pourra vous conseiller de vous supplémenter en mélatonine. Même si cette substance est naturelle, est-elle vraiment sans danger pour la santé ?

Quels sont les bienfaits de la mélatonine ?

La mélatonine est connue pour son effet positif sur les cycles du sommeil. Sa première indication est en cas de jet-lag : en effet, elle est souvent utilisée pour lutter contre le décalage horaire créé lors de voyages longue distance. Dans ce cas, il est recommandé de commencer votre cure quelques jours avant son voyage, aux alentours de 20 heures à l'heure de votre destination, pour favoriser un endormissement plus simple une fois arrivé sur votre lieu d'arrivée.

Elle est aussi très efficace pour les lève-tard qui voudraient se réveiller plus tôt et en pleine forme, ainsi que pour les personnes qui se réveillent plusieurs fois dans la nuit. L'hormone du sommeil joue un rôle sur la qualité du sommeil, et permet un sommeil plus profond et plus réparateur.

Cette substance est également indiquée dans de nombreuses situations, notamment pour les enfants présentant des troubles de l'attention et de l'hyperactivité, mais aussi pour les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, d'anxiété ou de migraines. Dans ces situations, la prise de mélatonine est étalée tout au long de la journée avec des actifs dits "à libération prolongée" pour faire effet sur le long terme et sans interruption.

Quelles précautions prendre avec la mélatonine ?

Dans le cadre d'une automédication, la mélatonine est déconseillée aux femmes enceintes, aux adolescents et aux enfants, ainsi qu'aux personnes sous traitements anti-dépresseurs et anti-coagulant avec lesquels elle pourrait interférer. De la même manière, toutes personnes souffrant d'une maladie inflammatoire (spondylarthrite, maladie de Crohn...) ou présentant de l'asthme risquent des effets secondaires en cas de supplémentation. Cette substance présente aussi un inconvénient non-négligeable : elle réduit l'efficacité de certains médicaments, tels que les contraceptifs hormonaux et les traitements contre l'hypertension artérielle.

Pour tout le monde, la prise d'une trop grande dose de mélatonine expose à de nombreux risques. Déjà, elle peut provoquer une somnolence dangereuse, surtout si votre travail nécessite une grande vigilance ou que vous conduisez. Un surdosage peut également entraîner nausées et troubles digestifs, des troubles de l'humeur et l'apparition de cauchemars. Soyez vigilants : dès l'apparition de ces symptômes, il vaut mieux stopper la cure et consulter un médecin.

Comment prendre de la mélatonine ?

La mélatonine se présente sous deux formes : de synthèse et végétale. Ces deux options sont équivalentes et efficaces. Ceci dit, pour la mélatonine végétale en complément alimentaire, le dosage ne doit pas excéder 2 mg par jour conformément aux réglementations françaises. Lorsqu'elle se présente comme un médicament, sur ordonnance donc, elle peut être plus fortement dosée puisque la prescription se fait en parallèle d'un suivi médical. Il est toujours recommandé de demander l'avis d'un médecin, même si celle-ci est naturelle et proposée en vente libre en pharmacie et parapharmacie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.