Mauvaise haleine : comment la combattre ?

Chargement en cours
Dans 85 à 90% des cas, la mauvaise haleine est liée à un problème bucco-dentaire.
Dans 85 à 90% des cas, la mauvaise haleine est liée à un problème bucco-dentaire.
1/2
© Adobe Stock, vladimirfloyd

La mauvaise haleine ou halitose se caractérise par une odeur désagréable qui provient de l'air expulsé par la bouche et par le nez. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire et l'alimentation sont les causes les plus fréquentes de l'halitose. Adoptez les bons réflexes pour la combattre au quotidien.

Entre 25 et 50% des Français seraient concernés par la mauvaise haleine. Dans la plupart des cas, le problème est d'origine buccale. La faute aux bactéries présentes dans la bouche, qui en se nourrissant de protéines (issues de l'alimentation et de la salive) libèrent des composés sulfurés volatils malodorants, surtout s'ils sont présents en excès. Plus de la moitié de ces bactéries se trouvent sur la langue, ce qui fait de cet organe un des principaux responsables de la mauvaise haleine d'origine buccale (41% des cas de mauvaise haleine).

La prolifération de ces bactéries peut être favorisée par les caries, des maladies bucco-dentaires, la consommation de certains aliments, le tabac ou encore l'alcool. Mais la mauvaise haleine est dans certains cas liée à un problème digestif (reflux), endocrinien (diabète), ORL (sinusite) ou une maladie rénale chronique.

Soigner son hygiène de vie

Certains aliments sont connus pour favoriser la mauvaise haleine, mieux vaut les consommer avec modération. On pense à l'ail, l'oignon, les épices et les aliments riches en protéines (viande rouge, oeufs...). Avoir une alimentation saine et équilibrée réduit le risque de mauvaise haleine d'origine alimentaire. N'abusez pas non plus de l'alcool et du café et buvez beaucoup d'eau (au moins 6 à 8 verres d'eau par jour). Et surtout essayez d'arrêtez de fumer !

Avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable

Pour vous débarrasser des fameuses bactéries responsables de la mauvaise haleine, brossez-vous les dents au moins deux fois par jour, matin et soir après les repas. N'oubliez pas de brosser la surface de votre langue, véritable nid à bactéries !

Le brossage des dents ne suffit pas à éliminer toutes les bactéries alors n'hésitez pas à passer du fil dentaire ou des brossettes interdentaires au moins une fois par jour pour retirer les résidus d'aliments coincés entre les dents et la plaque dentaire. Si vous portez un appareil dentaire, nettoyez-le après chaque repas.

En plus de toutes ces mesures, consultez votre chirurgien-dentiste au moins une fois par an pour un contrôle et un détartrage si besoin. Si vous ne pouvez pas vous brosser les dents, rincez-vous la bouche à l'eau et prenez un chewing-gum sans sucre. Le fait de mâcher stimule la production de salive qui a un effet nettoyant. Attention, cela doit rester exceptionnel, le chewing-gum ne remplace pas le brossage des dents.

Dans quels cas faut-il consulter un médecin ?

Si malgré la mise en place des mesures d'hygiène citées plus haut, votre mauvaise haleine persiste, consultez votre médecin traitant afin qu'il écarte tout problème médical. L'avis d'un médecin est également indispensable si votre mauvaise haleine s'accompagne d'autres symptômes comme une douleur, de la fièvre, un écoulement dans la gorge, un mal de gorge, un écoulement nasal, des gencives gonflées et/ou qui saignent, de la toux ou une sécheresse buccale. Enfin, les personnes dont la mauvaise haleine persiste et qui souffrent d'une maladie pouvant en être la cause (diabète, maladie rénale chronique, reflux gastro-oesophagien) doivent consulter un médecin sans attendre.

Source : ameli.fr

Vos réactions doivent respecter nos CGU.