Malformation cardiaque congénitale : 5 choses à savoir

Chargement en cours
La cardiopathie congénitale est une malformation du coeur et des vaisseaux qui survient pendant la vie embryonnaire.
La cardiopathie congénitale est une malformation du coeur et des vaisseaux qui survient pendant la vie embryonnaire.
1/2
© Adobe Stock, takasu

La cardiopathie congénitale est une malformation du coeur et des vaisseaux qui survient pendant la vie embryonnaire. Ces malformations cardiaques touchent environ 1% des nourrissons. À l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux malformations cardiaques congénitales célébrée le 14 février, jour de la Saint-Valentin, zoom sur 5 choses à savoir sur cette pathologie.

1 enfant sur 100 naît avec une malformation cardiaque

En France on compte 6500 à 8000 enfants touchés par une cardiopathie congénitale. Fort heureusement, aujourd'hui, 90% des enfants souffrant de malformations cardiaques atteignent l'âge adulte, cependant, il est important de souligner que les malformations cardiaques congénitales représentent la première cause de mortalité infantile.

L'adolescence, une étape à surveiller

La majorité des enfants opérés d'une malformation cardiaque congénitale peuvent par la suite mener une vie normale. C'est pourquoi la surveillance à l'adolescence doit être accrue. Sport, consommation d'alcool ou de tabac et plus généralement l'envie de vivre sans penser à la maladie peuvent devenir des facteurs de risque.

Des causes et des facteurs de risque le plus souvent inconnus

Si les malformations cardiaques constituent pas moins de 80% des pathologies cardiaques chez l'enfant, les causes en restent inconnues. Certaines pistes et facteurs seraient cependant à prendre en compte comme l'alcool, le tabac et l'obésité maternelle.

Il existe différents types de cardiopathies congénitales

Il existe de nombreux types de cardiopathies congénitales. Certaines de ces malformations nécessitent des interventions chirurgicales en urgence, ou quelques mois après la naissance.

• Le tronc artériel commun : on parle de tronc artériel commun lorsqu'un seul gros vaisseau sort du coeur au lieu de deux.

• La tétralogie de Fallot : sténose - ou passage rétréci - entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire.

• La coarctation de l'aorte : rétrécissement important de l'aorte survenant après la naissance.

• La transposition des gros vaisseaux : inversion de la position des gros vaisseaux.

• La sténose valvulaire pulmonaire : anomalie de la valve pulmonaire entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire.

• Le ventricule unique : malformations dans lesquelles l'un des deux ventricules est trop petit ou, dans certains cas, inexistant.

• Le canal atrio-ventriculaire : anomalie du cloisonnement interne du coeur.

• La communication inter-ventriculaire : il s'agit d'un "trou" entre les 2 oreillettes, à travers lequel le sang passe de la gauche vers la droite et qui entraine une dilatation de la partie droite du coeur.

• La communication inter-auriculaire : là encore il s'agit d'un "trou" entre les 2 ventricules, à travers lequel le sang passe de la gauche vers la droite.

Le 14 février, une journée pour sensibiliser le grand public

Aujourd'hui, on ne compte qu'une dizaine de centres en France en mesure de prendre en charge les malformations cardiaques congénitales les plus critiques. Et bien que les malformations cardiaques congénitales soient particulièrement difficiles à vivre au quotidien, ce handicap reste le plus souvent invisible. C'est pour permettre à chacun de mieux comprendre les cardiopathies congénitales qu'une journée internationale leur est consacrée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.