Les mycoses stars de l'été : comment les éviter à la plage ou à la piscine ?

Chargement en cours
L'humidité, la transpiration et la chaleur sont le terrain adéquat pour la prolifération des mycoses.
L'humidité, la transpiration et la chaleur sont le terrain adéquat pour la prolifération des mycoses.
1/2
© Adobe Stock, Goffkein

La chaleur, l'eau, l'humidité, la transpiration : les mycoses raffolent de cet écosystème adéquat à leur prolifération. En été, vous êtes plus à même d'être sujet à ces champignons microscopiques. Bien qu'ils soient bénins et courants, ces champignons restent tout de même incommodes. Comment donc les éviter à la plage ou à la piscine, et plus largement en été ? Voici quelques conseils utiles pour prévenir leur apparition.

Les mycoses de l'été sont causées par des levures que nous possédons naturellement. Présentes dans l'organisme, elles ne posent habituellement aucun problème et sont même indispensables aux différentes flores locales de notre corps. Toutefois, il suffit d'un déséquilibre de la flore en question pour que ces mycoses se prolifèrent et engendrent des symptômes désagréables.

Ces champignons peuvent donc se retrouver en excès sur différentes parties de notre corps. En été, les plus communes sont les mycoses cutanées et les mycoses vaginales.

Comment éviter les mycoses cutanées à la plage ou à la piscine ?

Ne pas s'asseoir à même le sable

Le sable héberge de nombreux corps étrangers tels que bactéries, virus et parasites. Si vous êtes sujet aux mycoses cutanées, évitez de vous asseoir directement sur le sable. Veillez à toujours avoir une serviette propre et, si possible, utilisez un petit matelas pour y poser dessus votre serviette.

Mettre des sandales dans les lieux publics

Lorsque les journées sont chaudes et que vous allez sûrement vous baigner, marcher pieds nus et tentant. Dès la sortie de votre bain, veillez à bien vous laver et sécher vos pieds avant de remettre vos chaussures. Une fois vos pieds propres, il est préférable de marcher avec des chaussures ouvertes et propres.

Comment éviter les mycoses vaginales à la plage ou à la piscine ?

Bien se rincer et changer son maillot mouillé

Lorsque vous sortez de la mer ou de la piscine, il est préférable de vous rincer directement afin d'éliminer le sable ou l'eau chlorée. Un bon geste pour éviter les mycoses et un déséquilibre de la flore. Après vous être rincés, choisissez donc de changer votre maillot mouillé pour une culotte propre et sèche.

Se laver sans trop mettre de savon

Lorsque vous vous lavez, veillez à rester en surface. La flore vaginale est fragile, les raisons pour développer une mycose sont nombreuses. Déposer du produit en voulant nettoyer vos parties intimes peut être pire que mieux. Passez donc un filet d'eau sans aller en profondeur. Si besoin, utilisez un nettoyant, et encore une fois, passez le plutôt en surface et tout en légèreté. Enfin, si vous ne pouvez ni vous rincer ou vous changer, ou que vous avez l'impression de transpirer, pensez à utiliser un spray d'eau thermale, afin de rincer un minimum la zone intime.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.