La dyspareunie ou quand les rapports sexuels provoquent des douleurs

Chargement en cours
Les femmes souffrant de dyspareunie doivent consulter un médecin pour trouver l'origine du problème.
Les femmes souffrant de dyspareunie doivent consulter un médecin pour trouver l'origine du problème.
1/2
© Adobe Stock, Kalim

Certaines femmes ressentent des douleurs au niveau du vagin lors de la pénétration. Ce sont les dyspareunies. Les causes de ces douleurs sont multiples, d'où la nécessité de consulter un médecin pour trouver l'origine du problème et y remédier.

La dyspareunie se caractérise par une douleur génitale lors de la pénétration vaginale. On dit qu'elle est "primaire" quand elle a toujours existé et "secondaire" quand la femme n'a jamais eu de douleurs auparavant.

On distingue deux types de dyspareunie :

• La dyspareunie superficielle quand la douleur est ressentie à l'entrée du vagin.

• La dyspareunie profonde quand la douleur est ressentie au fond du vagin.

Qu'est-ce qui provoque des dyspareunies ?

Elles peuvent être provoquées par des troubles physiologiques :

• Une infection comme une mycose, une vulvovaginite ou un HPV.

• Un déficit hormonal, notamment en oestrogènes, pouvant provoquer une sécheresse vaginale.

• Un problème dermatologique (maladie de Bowen, lichen scléreux vulvaire...).

Si les douleurs ressenties sont profondes, il peut s'agir d'une endométriose, d'une infection génitale profonde ou de séquelles laissées par une infection génitale profonde, d'une cystite interstitielle, d'un utérus rétroversé, de fibromes, ou encore d'un kyste de l'ovaire.

Les douleurs pendant les rapports sexuels peuvent également être le fait d'un manque d'excitation sexuelle qui conduit a fortiori à un manque de lubrification naturelle à l'intérieur du vagin. Dans ce cas, le problème est psychologique mais il a des répercussions physiques. D'autres facteurs psychologiques favorisent la survenue de douleurs pendant un rapport. Le plus fréquent est le manque de désir sexuel qui conduit inévitablement à l'absence de lubrification naturelle. Le stress et l'anxiété peuvent provoquer des dyspareunies. Des difficultés dans le couple ainsi qu'un manque d'estime de soi à l'origine de complexes physiques sont aussi des causes psychologiques de la dyspareunie. Enfin, un traumatisme sexuel passé augmente le risque de dyspareunie secondaire. Ces causes psychologiques peuvent conduire au vaginisme, une contraction involontaire des muscles péri-vaginaux au moment de la pénétration.

Comme vous le voyez, les origines de la dyspareunie sont nombreuses. Pour identifier la cause et proposer une prise en charge adaptée, le médecin devra donc, en plus de l'examen clinique, questionner la patiente sur les caractéristiques de la douleur ressentie : "La douleur est-elle localisée à l'entrée du vagin ou au fond du vagin?", "Quelles sensations ressentez-vous : des brûlures, des tensions, une pesanteur ?", "Est-ce qu'elle survient en dehors des rapports sexuels, pendant d'autres activités ?" et "Quelle est son intensité sur une échelle de 1 à 10 ?"...

Comment traiter la dyspareunie ?

Le traitement de la dyspareunie va dépendre de sa cause. Si les douleurs sont d'origine physiologique, le traitement sera adapté au trouble en question. Un traitement hormonal sera prescrit en cas de déficit en oestrogènes. En cas d'infection, un traitement antibactérien, antifongique ou antiviral sera indiqué. L'utilisation d'un lubrifiant peut être recommandé en complément, s'il n'interfère pas avec le traitement.

Si la dyspareunie est liée à des blocages psychologiques, un accompagnement par un sexologue et/ou par un psychologue doit être envisagé pour dénouer le problème.

En cas de vaginisme, le traitement repose sur l'introduction, dans le vagin, de dilatateurs de différents diamètres. La patiente est invitée à introduire sur plusieurs semaines ces dilatateurs de façon progressive, afin d'habituer son vagin à la pénétration. Elle commencera avec un petit dilatateur pour terminer avec un dilatateur imitant le diamètre moyen d'une verge en érection.

Les hommes aussi peuvent souffrir de dyspareunies

Les douleurs pendant les rapports sexuels concernent davantage les femmes que les hommes. Chez ces derniers, les dyspareunies sont le plus souvent dues à :

• Une fracture de la verge.

• Une rupture du frein du prépuce.

• Une hygiène excessive pouvant provoquer une dermite caustique.

• La maladie de La Peyronie (verge courbée et douleurs pendant l'érection).

• Un phimosis (rétrécissement de l'extrémité du prépuce).

Source : Conseil national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.