Kystes sébacés : quand faut-il consulter ?

Chargement en cours
Ces kystes cutanés courants peuvent apparaître partout sur le corps.
Ces kystes cutanés courants peuvent apparaître partout sur le corps.
1/2
© Adobe Stock, goodluz
A lire aussi

Sous la peau, de petites grosseurs mobiles peuvent se former, appelées kystes sébacés. Si, majoritairement, ces derniers sont indolores et bénins, il est nécessaire de se référer à son médecin dans certains cas. Mais à quel moment ?

Sous forme de petites poches contenant une substance liquide, ces kystes cutanés courants peuvent apparaître partout sur le corps mais se retrouvent principalement sur les zones où les glandes sébacées sont particulièrement présentes : le thorax, le dos, le cou, le visage ou encore l'arrière des oreilles. Ils surviennent à la suite d'un gonflement des follicules pileux, d'une obstruction causée par l'excédent de sébum sous la peau. Au toucher, ces bosses de la même couleur que la peau peuvent librement bouger. Leur taille varie de plusieurs millimètres à quelques centimètres mais se stabilise. Si ces anomalies ne sont ni douloureuses ni dangereuses, elles peuvent tout de même être enlevées par prévention ou par volonté esthétique. Il faut s'en inquiéter lorsqu'elles deviennent inconfortables et/ou se mettent à soudainement grossir.

Lorsque le kyste grossit

La bosse prend rapidement de l'ampleur et son volume est douteux ? En cas d'inquiétude, il est important de prendre rendez-vous avec un professionnel, comme un dermatologue, qui saura poser un diagnostic sur la nature du kyste. Si ce dernier a également quelques soupçons, il peut imposer une échographie des parties molles qui dévoilera le contenu de cette tuméfaction. "Les kystes sébacés, à l'oeil exercé, sont généralement facilement diagnostiqués par leur apparence. Dans certains cas, une biopsie ou une culture de peau peut être nécessaire pour exclure d'autres conditions avec une apparence similaire. Par exemple, un abcès (une collection de pus sous la peau) ou un lipome (une masse non cancéreuse de graisse) peut ressembler à un kyste sébacé", justifie le site Lifestyle Health Club pour pousser à une évaluation.

Lorsque le kyste s'infecte

Bien que la boule puisse légèrement se déplacer en la tâtant, il est fortement conseillé de ne pas la tripoter et de ne surtout pas essayer d'enlever la substance à l'intérieur. Si le kyste épidermique s'enflamme ou se brise, les ennuis commencent sérieusement. Il peut être pénétré par des germes bactériens qui entraînent une infection. Dans ce cas, la masse devient gênante, chaude et un changement de couleur est visible (apparition de rougeurs). Une rupture de ce qui est devenu un abcès est alors susceptible de se produire, laissant s'écouler un sébum purulent. Cette situation rend nécessaire la consultation médicale où les soins adéquats seront prodigués : un traitement antibiotique ou une incision puis ablation chirurgicale sous anesthésie selon la sévérité.

Lorsqu'il est dans une zone embarrassante ou à risques

Au niveau de l'aine, près du conduit auriculaire, à l'arrière de la tête en plein dans le cuir chevelu, en plein sur le visage ... La localisation de la masse kystique peut engendrer des gênes ou des craintes plus ou moins importantes. L'emplacement de la protubérance est donc à surveiller.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.