Kystes : quand faut-il s'inquiéter ?

Chargement en cours
Les kystes sont généralement bénins, toutefois s'ils grossissent, s'infectent ou deviennent douloureux, consultez un médecin.
Les kystes sont généralement bénins, toutefois s'ils grossissent, s'infectent ou deviennent douloureux, consultez un médecin.
1/2
© iStock, Jarabee123

Les kystes peuvent se situer dans différentes parties du corps. Ils se développent couramment sous la peau, dans les ovaires, les seins et les reins. Bénins, en grande majorité, certains peuvent tout de même provoquer des douleurs et perturber le bon fonctionnement d'un des organes touché. Qu'est-ce qu'un kyste, à quel moment aller consulter ? On fait le point.

Qu'est-ce qu'un kyste ?

Selon Passeportsanté.net, un kyste est rempli d'une substance liquide ou semi-solide qui se forme dans un organe ou dans un tissu. Il est généralement bénin comme le rapporte le Dr Jacques Allard, médecin généraliste sur le site : "Les kystes sont habituellement bénins et inoffensifs, sauf les kystes du pancréas ou de l'ovaire qui peuvent s'avérer cancéreux dans de rares occasions. Les kystes ne nécessitent donc pas de traitement de façon générale. Cependant, les kystes épidermoïdes et sébacés au niveau de la peau s'infectent parfois et doivent alors être drainés. De même pour les kystes infectés des glandes de Bartholin à l'entrée du vagin qui peuvent être fort douloureux. Enfin, les kystes de l'ovaire qui augmentent de volume ou deviennent douloureux nécessitent habituellement une chirurgie."

Les kystes de la peau

Les kystes de la peau se distingues en deux types, le kyste épidermoïde et le kyste sébacé. Si le premier se forme à partir de cellules épidermiques, le deuxième germe dans les glandes sébacées. Ressemblant à des petites bosses de même couleur que la peau, ils se manifestent sur le visage, le cou, le torse et parfois sur les parties intimes et dans le dos. Sans douleur la plupart du temps ces kystes ne nécessitent généralement pas de traitements. Toutefois, dans le cas où le kyste se révèle au dessus de sillon interfessier, appelé kyste pilonidal, il y aura besoin d'une intervention si ce dernier s'infecte.

Autour du poignet ou à la base des doigts peut apparaître suite à un traumatisme, un kyste synovial. Si ce n'est pas dangereux et que la plupart du temps il disparaît sans intervention après quelques semaines, un chirurgien peut toutefois intervenir pour le retirer.

Les femmes et les kystes

Plusieurs types de kystes peuvent se manifester sur les femmes. Le kyste de la glande de Bartholin, qui se distingue par une bosse ou une douleur à l'entrée du vagin. Sans gravité, il peut apparaître chez toutes les femmes à un moment de leur vie.

Le kyste aux ovaires se distingue par différentes problématiques. Tout d'abord, il se développe à la surface ou à l'intérieur de l'ovaire. Les kystes fonctionnels font leurs apparitions au cours du cycle d'ovulation. Majoritairement sans douleur, ils sont également non-cancéreux et inoffensif ainsi ils disparaissent par eux-même. Il existe aussi les kystes dermoïdes, endométriosiques, qui sont des tumeurs également bénignes. Si les kystes aux ovaires sont, généralement, sans danger avant 50 ans, certains peuvent augmenter le risque de cancer des ovaires. Le col de l'utérus et les seins peuvent également voir des kystes apparaître. Toutefois, le premier ne comporte aucun risque et le deuxième n'est pas un facteur de risque pour un cancer du sein. S'il reste après la période de règles, ou qu'il vous inquiète, consultez un médecin.

Les hommes et les kystes

Les hommes, aussi, ont des kystes bien à eux. Le kyste spermatique apparaît dans le tube situé dans le testicule qui collecte et transporte les spermatozoïdes. En règle général, ils ne sont ni douloureux ni cancéreux, n'affectent pas la fertilité et ne requièrent pas de traitements. Toutefois chez les hommes, peuvent se développer des kystes rénaux. Parfois, ils ne causent aucune complication et, dans d'autres cas, ils se multiplient pouvant provoquer une insuffisance rénale. Le pancréas aussi peut être attaqué par des kystes. Généralement formé, suite à une pancréatite, ils sont la plupart du temps sans danger mais même parfois se révéler cancéreux. Le médecin décidera si la surveillance est la bonne solution. Autrement, il peut recommander une ablation.

En somme, il faut s'inquiéter lorsqu'un kyste est douloureux ou infecté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.