Kiné VS. ostéo : quelles différences ?

Chargement en cours
La plupart du temps, le kinésithérapeute procède avant tout à une rééducation, faisant suite à un accident, à une lourde opération ou même à un accouchement (kinésithérapie postnatale).
La plupart du temps, le kinésithérapeute procède avant tout à une rééducation, faisant suite à un accident, à une lourde opération ou même à un accouchement (kinésithérapie postnatale).
1/2
© Adobe Stock, Photographee.eu

Même si l'on entend régulièrement parler de kinésithérapie et d'ostéopathie, les frontières entre ces deux professions restent souvent floues. Pourtant, même si les deux pratiques reposent sur la manipulation du corps humain, il s'agit là de deux domaines bien différents. À commencer par la législation qui reconnaît le kinésithérapeute comme étant un professionnel de santé, tandis que l'ostéopathie est considérée comme une médecine complémentaire.

À ce titre, il est possible de consulter un ostéopathe sans ordonnance alors que dans le cadre d'une séance de kinésithérapie, il est essentiel d'avoir une prescription préalable. Pourtant, si l'un est diplômé d'État et l'autre non, les deux sont aujourd'hui très plébiscités par les Français. Mais alors, quand faut-il se tourner vers un kinésithérapeute et quand faut-il se tourner vers un ostéopathe ?

Dans quel cadre consulter un kinésithérapeute ?

À l'inverse de l'ostéopathie, la kinésithérapie s'inscrit dans un programme composé de plusieurs séances et se concentre directement sur la zone du corps qui est malade ou douloureuse. La plupart du temps, le kinésithérapeute procède avant tout à une rééducation, faisant suite à un accident, à une lourde opération ou même à un accouchement (kinésithérapie postnatale). Néanmoins, sur prescription du médecin traitant, il est également possible d'y recourir pour traiter des problèmes musculaires ou articulaires tels que la lombalgie, la sciatique, le torticolis, les entorses ou encore le mal de dos. De même, il est également possible de consulter un kinésithérapeute pour corriger des troubles moteurs ou pathologies du système nerveux (récupération après un AVC) et pour réduire des difficultés respiratoires (kiné respiratoire chez le bébé). À noter qu'une séance de kinésithérapie peut tout à fait s'effectuer en téléconsultation, à l'inverse d'une séance d'ostéopathie qui nécessite obligatoirement une manipulation manuelle de la part du professionnel.

Dans quel cadre consulter un ostéopathe ?

De son côté, l'ostéopathie est considérée comme une médecine douce qui prête attention au corps dans toute sa globalité. Grâce à des manipulations délicates, l'ostéopathe agit sur les articulations et l'ensemble de la mobilité corporelle en faisant "craquer" certains membres. Après une ou deux séances salvatrices, les mécanismes d'auto-défense et d'auto-guérison sont alors déclenchés et le corps se sent réparé et plus solide. Aujourd'hui, il est de notoriété public que l'ostéopathie agit sur trois sphères différentes : les systèmes osseux, articulaires et musculaires, le système viscéral (les organes thoraciques et digestifs) et le système crânien (crâne et mécanisme respiratoire). Ainsi, il est essentiel d'y recourir dans le cadre de problèmes musculosquelettiques, gastriques, digestifs (constipation, ballonnements) mais aussi pour améliorer la circulation sanguine, soigner les troubles du sommeil, réduire le stress et l'anxiété ainsi que les troubles ORL tels que les acouphènes, migraines et bronchites.

Deux médecines complémentaires

Malgré toutes ces différences flagrantes, l'ostéopathie et la kinésithérapie peuvent être suivies parallèlement et dans le même temps. En effet, dans certaines situations bien définies, les deux pratiques son associées pour une remise complète et efficace du patient. Ainsi, les séances d'ostéopathie peuvent notamment être envisagées afin de préparer le corps et d'optimiser la rééducation par kinésithérapie. De même, pour certains maux comme la sciatique, il est possible de consulter aussi bien un kiné qu'un ostéo. À noter que les séances prescrites chez le kinésithérapeute sont remboursables par l'Assurance Maladie, ce qui n'est pas le cas pour les séances d'ostéopathie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.