Jeûne intermittent : tout ce qu'il faut savoir

Chargement en cours
Le jeûne intermittent est LA tendance régime du moment. Demandez conseils à votre médecin avant de vous lancer !
Le jeûne intermittent est LA tendance régime du moment. Demandez conseils à votre médecin avant de vous lancer !
1/2
© Adobe Stock, rh2010

Il est sur toutes les bouches ! Le jeûne intermittent ou "fasting" est LA tendance régime du moment. Le principe ? S'abstenir de manger durant plusieurs heures pour espérer fondre comme neige au soleil mais aussi doper son énergie. Mais mettre son système digestif sur off est-ce vraiment une bonne idée ?

Ce sont deux journalistes américains qui sont à l'initiative de cette diète in-con-tour-na-ble qui n'a de cesse de faire des adeptes. Pourtant, si la plupart des nutritionnistes s'accordent à dire qu'il faut manger à intervalles réguliers, ce nouveau régime fait bel et bien un pied de nez aux recommandations habituelles.

Le jeûne intermittent, c'est quoi ?

Le principe du jeune intermittent est on ne peut plus simple : ne rien engloutir pendant plusieurs heures, entre douze et seize heures en général. Ainsi, tout jeûneur qui se respecte doit s'attabler seulement dans une fourchette de 8h. Le but ? Chasser les toxines et bichonner son système digestif en le nettoyant, en somme. Car oui, la digestion n'est pas de tout repos pour l'organisme qui est grandement sollicité. C'est pourquoi, le fasting permettrait de lui donner un coup de pouce en le débarrassant des vilains déchets. Et pour cause, en s'alimentant sur une période de huit heures et en jeûnant durant seize heures, le métabolisme est boosté et les cellulaires se régénèrent plus rapidement.

Jeûne intermittent : mode d'emploi

Si vous pratiquez ce régime peu commun, vous allez donc manger entre 9h et 17h, entre 12h et 20h ou encore entre 15h et 23h. Autrement dit, vous devez faire un choix quant aux repas que vous allez sauter. Petit déjeuner ? Dîner ? Il va falloir choisir votre camp, camarade ! Bonne nouvelle : dans ces plages horaires : aucune restriction. Et c'est bien là la spécificité de cette diète ! Flexible à souhait, le jeûne intermittent s'adapte à chacun en permettant aux intéressés de ne pas se limiter en termes de calories et de ne pas se restreindre sur le nombre de repas également. L'idée, bien sûr, n'est pas de manger à outrance pour compenser un manque de nourriture mais de se nourrir à sa faim, sans excès. Une seule consigne à suivre en dehors des repas ?

S'hydrater ! Et à volonté s'il vous plaît ! Pour ce faire, misez sur l'eau et les infusions sans sucres et fuyez le thé et le café pour ne pas trop solliciter le système digestif. Attention cependant, ne commencez jamais ce type de régime sans demander conseil à votre médecin avant.

Quid des bénéfices ?

Les adeptes du jeûne intermittent auraient observé plusieurs changements. Parmi eux, la perte de poids. En effet, en jeûnant, le corps n'a pas d'autres choix que de puiser dans ses réserves, le stock de gras diminue donc. Aussi, un regain d'énergie et une certaine résistance au stress sont remarqués. Quelques études révèlent également une meilleure santé cardiaque, une espérance de vie plus longue et une diminution de risques d'asthme et de maladies cardiovasculaires.

Pour qui ?

Si ce nouveau mode de vie présente son lot de bienfaits, il est toutefois déconseillé aux personnes fatiguées, malades ainsi qu'aux femmes enceintes et allaitantes. De même, le jeûne intermittent est bénéfique s'il est ponctuel. Ainsi, il est recommandé de le suivre lors d'un changement de saison ou après un tunnel d'excès (repas copieux et chargés).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.