Intolérance au gluten : comment vivre avec ?

Chargement en cours
Difficile de trouver des aliments sans gluten.
Difficile de trouver des aliments sans gluten.
1/2
© Adobe Stock, Drazen

Également appelée maladie coeliaque, l'intolérance au gluten toucherait une personne sur cent en France. Cette intolérance peut provoquer d'importantes perturbations dans l'état de santé de ceux qui en souffrent, d'où l'intérêt de savoir s'adapter au quotidien en prenant les bons réflexes.

La consommation de gluten chez les personnes intolérantes peut entraîner une inflammation au niveau de la muqueuse intestinale, et avoir de nombreuses conséquences : douleurs au niveau de l'estomac, problèmes de digestion, ballonnements, nausées, diarrhées... Mais aussi, dans certains cas, des douleurs articulaires, des crampes musculaires ou encore des troubles de la fertilité. Bref, c'est pour l'intégralité de leur organisme que ceux qui souffrent d'une intolérance au gluten doivent faire très attention.

Lire les étiquettes, le bon réflexe à adopter

Heureusement, il est possible de bien vivre en dépit d'une maladie coeliaque, à condition bien sûr de faire quelques ajustements, et de retirer le gluten de son alimentation. Ce qui n'est pas toujours facile tant ce dernier est fréquent. Le gluten est en effet présent dans des céréales telles que le blé, le seigle, ou encore l'épeautre, l'avoine et l'orge, qui sont très utilisées dans l'industrie alimentaire.

La seule solution pour éviter les risques ? Lire les étiquettes. Si certains produits affichent désormais clairement la mention "sans gluten", ce n'est pas le cas pour tous. Il faudra alors se tourner vers la liste des ingrédients. Attention, la moindre trace de gluten peut avoir des conséquences sur la santé des concernés, d'où un véritable besoin de vigilance.

Vive le fait maison

Malheureusement, bon nombre de plats tout prêts contiennent du gluten (en plus de nombreux additifs dangereux pour la santé). Les plats faits maison sont donc la meilleure solution pour savoir précisément ce que vous allez mettre dans votre assiette. L'idéal pour éviter les contaminations, si d'autres personnes de votre foyer continuent à consommer du gluten, est d'avoir des étagères réservées à vos aliments dans le réfrigérateur et les placards de la cuisine. Mais également de bien nettoyer les ustensiles de cuisine, la vaisselle et les plans de travail après chaque utilisation.

L'importance d'un suivi médical

La maladie coeliaque peut-être héréditaire. Si vous en souffrez, il est donc important de le mentionner à votre entourage afin que vos proches puissent eux aussi se faire diagnostiquer. Une fois le diagnostic obtenu, un suivi médical régulier est essentiel pour vérifier l'absence de carences, mais aussi l'évolution des signes et symptômes de la maladie ou l'absence de nouveaux troubles qui peuvent lui être associés.

Par ailleurs, en cas de grossesse, ce suivi doit être renforcé. En effet, une personne intolérante au gluten qui ne suit pas à la lettre un régime adapté lors de sa grossesse ont beaucoup plus de risques de faire une fausse couche ou d'accoucher prématurément, selon une étude publiée dans la revue spécialisée Annals of Gastroenterology en 2015. D'où l'intérêt d'un suivi régulier et précis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.