Insuffisance rénale : ces signes qui doivent alerter

Chargement en cours
Les symptômes de l'insuffisance rénale peuvent mettre des années à se manifester.
Les symptômes de l'insuffisance rénale peuvent mettre des années à se manifester.
1/2
© Adobe Stock, Prostock-studio
A lire aussi

L'un des principaux problèmes liés à l'insuffisance rénale est qu'elle est difficile à repérer tôt. Pour cause : son évolution est lente, et les symptômes sont souvent imperceptibles au début. Il existe toutefois des signes qui peuvent alerter.

L'insuffisance rénale chronique est une maladie grave. Cette pathologie entraîne en effet une détérioration graduelle et irréversible de la capacité des reins à filtrer le sang et à produire certaines hormones, mais perturbe aussi la miction : les produits du métabolisme et l'eau en excès passent de moins en moins dans l'urine et s'accumulent alors dans l'organisme sans être évacués. Le problème, c'est que cette maladie n'est pas toujours facile à détecter à ses premiers stades. En raison de son évolution lente, les symptômes sont difficiles à déceler, et de nombreux patients ne prennent connaissance de leur problème de santé que lorsque leurs reins opèrent à moins de 25 % de leur capacité normale.

Diabète et hypertension

S'il est difficile de diagnostiquer très tôt une insuffisance rénale, le premier signe qui doit alerter les patients est l'hypertension artérielle. En effet, cette pathologie abîme les petits vaisseaux des reins, ce qui peut générer de l'hypertension. Si vous souffrez de ce type de problème, votre médecin traitant devrait être en mesure de vous renseigner et de vous recommander des examens adaptés, afin de déceler la maladie le plus tôt possible.

Autre signe avant-coureur : le diabète. Les spécialistes estiment en effet que près de 40 % des diabétiques vont développer une maladie rénale chronique. D'où l'intérêt d'effectuer un suivi attentif, et de mettre en place un traitement et une routine d'hygiène de vie qui permette de contrôler au maximum le diabète.

Les signes d'une insuffisance rénale bien installée

Lente d'évolution, l'insuffisance rénale bien installée peut par la suite entraîner plusieurs symptômes, notamment au moment de la miction. Des douleurs au moment d'uriner ou une diminution du volume d'urine font partie des symptômes à surveiller, au même titre qu'une urine mousseuse, trouble ou de couleur foncée.

En parallèle, il existe également plusieurs symptômes qui ne semblent pas avoir grand rapport avec les reins, mais qui ne doivent pas être sous-estimés. C'est le cas de la fatigue marquée, des nausées et vomissements, des pertes d'appétit, d'une perte de poids inexpliquée, des maux de tête, des troubles du sommeil, des démangeaisons persistantes, ou encore de gonflements au niveau des pieds, des chevilles, des jambes ou des paupières.

Si vous constatez la présence de plusieurs de ces symptômes, il est essentiel de prendre rendez-vous rapidement avec votre médecin traitant, dans le but de faire le point sur votre état de santé, et de réaliser des examens complémentaires : analyse d'urines, afin de détecter d'éventuelles anomalies comme la présence de protéines, d'albumine ou de sang, mais aussi une prise de sang pour constater le dosage de la créatinine dans le sang, un marqueur d'origine musculaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.