Incontinence urinaire : comment l'expliquer ?

Chargement en cours
Malgré un taux important de personnes concernées, cette maladie reste un sujet tabou.
Malgré un taux important de personnes concernées, cette maladie reste un sujet tabou.
1/2
© Adobe Stock, Africa Studio
A lire aussi

Myriam Azoul

L'incontinence urinaire toucherait environ 3 millions de Français chaque année. Une maladie qui reste taboue, malgré le fort taux de personnes concernées. Mais alors quelles sont les caractéristiques de cette pathologie et comment se manifeste-t-elle ? Voici quelques informations qui vous aideront sûrement à y voir plus clair.

Qu'est que l'incontinence urinaire ?

L'incontinence urinaire correspond à une perte involontaire d'urine par le conduit du système urinaire, l'urètre. Il en existe deux formes différentes : l'incontinence urinaire d'effort et l'incontinence par hyperactivité de la vessie. Les femmes ont plus de risques de la contracter. Une étude norvégienne nommée "EPICONT" est d'ailleurs parvenue à établir la prévalence de cette pathologie en fonction de l'âge des femmes. Ainsi, dans la tranche des 20 à 29 ans, seulement 12% d'entre elles en souffriraient, et ce taux augmenterait considérablement avec l'âge. Il passe en effet à 25%, entre 60 et 69 ans, et à 32% chez les plus de 80 ans.

Les causes de l'incontinence d'effort

Cette incontinence correspond à une perte peu abondante et involontaire des urines, sans en ressentir le besoin au préalable. Voici les principaux éléments qui peuvent la causer :

• À la suite de traumatismes obstétricaux. La grossesse et l'accouchement peuvent en effet entraîner une détérioration du périnée ainsi que des déchirures périnéales, et cela augmente considérablement les risques d'incontinence.

• Après une intervention chirurgicale de l'abdomen, du petit bassin ou de la prostate.

• La pratique d'une activité sportive importante. Les plus risqués sont le trampoline, l'athlétisme et l'équitation.

• La toux chronique, l'obésité, le tabagisme et l'abus d'alcool.

Les causes de l'incontinence par hyperactivité de la vessie

À l'inverse de l'incontinence d'effort, celle par hyperactivité de la vessie est précédée d'une envie urgente et incontrôlable. Elle est d'autant plus problématique qu'elle peut survenir à tout moment, même en plein sommeil. Les causes sont, là aussi, multiples :

• Une pyélonéphrite ou cystite aiguë. Ces deux pathologies sont des types d'infections urinaires.

• Le cancer de la vessie. Cette maladie touche en majorité la gent masculine de plus de 50 ans et se caractérise par la présence de sang dans l'urine.

• Atrophie ou cancer de la prostate chez l'homme.

• Rétrécissement de l'urètre qui est le canal permettant d'expulser l'urine.

• Les maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou encore l'Alzheimer.

Les différents traitements

Plusieurs traitements sont possibles pour lutter contre les fuites urinaires. La rééducation par un kinésithérapeute ou une sage-femme après un accouchement est fortement recommandée. Des traitements médicamenteux peuvent également être prescrits en cas d'incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie. Si les deux traitements précédents ne fonctionnent pas, une intervention chirurgicale peut être proposée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.