Implants mammaires : quels sont les risques ?

Chargement en cours
Se faire poser des implants mammaires n'est pas une décision à prendre à la légère.
Se faire poser des implants mammaires n'est pas une décision à prendre à la légère.
1/2
© Adobe Stock, Gorodenkoff

Laetitia Reboulleau

La chirurgie mammaire reste l'une des opérations de chirurgie esthétique les plus populaires dans le monde entier. Nombreuses sont les femmes qui, complexées par leur petite poitrine, souhaitent avoir un décolleté plus généreux. Mais cette opération, pourtant si pratiquée, n'est pas sans risque pour les personnes concernées.

Au début du mois d'avril 2019, l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) a fait une annonce de la première importance concernant les augmentations mammaires. Plusieurs modèles d'implants ont été interdits : il s'agit des prothèses en silicone dont la surface est "macro-texturée", contrairement aux prothèses lisses, ainsi que deux autres dont l'enveloppe extérieure est en polyuréthane.

Ce retrait a été décidé car leur implantation représenterait "un danger rare", selon l'ANSM, qui a compilé de nombreuses données scientifiques au cours des années. L'agence estime que ces prothèses texturées pourraient être liées à une forme rare de cancer, le LAGC-AIM, qui a été recensé à 56 reprises au cours des huit dernières années.

Des prothèses souvent remises en cause

Ce n'est pas la première fois que des prothèses mammaires sont retirées du marché car jugées dangereuses. En 2010, la société Poly Implant Prothèse (PIP) s'était retrouvée au centre d'un vaste scandale après la mise en vente d'implants en silicone industriel non-médical, non-conforme aux normes sanitaires. Plusieurs patientes s'étaient retrouvées confrontées à des problèmes d'écoulement de silicone, de ruptures des implants, et avaient dû repasser par la case chirurgie pour régler le problème, voire parfois même par de la chirurgie réparatrice, à cause de l'ampleur des dégâts.

Les risques liés à la chirurgie

Outre les problèmes liés aux implants et aux prothèses, il ne faut pas oublier que la chirurgie mammaire, comme absolument toutes les opérations de chirurgie, esthétique ou non, comporte des risques. Le premier se situe au niveau de l'anesthésie, qui peut ne pas être supportée par tous les patients, et peut entraîner des réactions allergiques. Dans les cas les plus graves, s'ils sont mal dosés, les anesthésiques peuvent entraîner des comas, voire la mort.

Les actes chirurgicaux demandent également une très grande précision, puisque de nombreux vaisseaux sanguins vont être sectionnés. Le chirurgien va éviter les hémorragies en coagulant les vaisseaux, mais les risques restent bien présents, en particulier avec la prise de certains médicaments tels que l'Aspirine, qui favorisent les saignements. Les praticiens doivent s'assurer que les patients ne perdent pas trop de sang lors de l'opération, sous peine de mettre leur vie en danger.

Enfin, le risque infectieux n'est pas non plus à négliger. Même si les opérations se déroulent dans un champ stérile, les plaies peuvent être contaminées par des microbes pendant ou après l'opération, ce qui peut entraîner de graves problèmes si les symptômes (rougeurs, douleurs, fièvres) ne sont pas repérés à temps. Un traitement antibiotique permet généralement d'éviter ce problème ou de le soigner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.