Hypocondrie : comment la surmonter ?

Chargement en cours
L'hypocondrie n'est pas une maladie imaginaire, c'est un vrai trouble mental.
L'hypocondrie n'est pas une maladie imaginaire, c'est un vrai trouble mental.
1/2
© Adobe Stock, drubig-photo

Souvent moquée, considérée comme ridicule, l'hypocondrie est un vrai problème pour ceux qui en souffrent. Cette anxiété obsessionnelle à l'idée d'être malade est un trouble mental à ne pas prendre à la légère. Heureusement, il est possible de lutter pour retrouver un meilleur contrôle.

L'hypocondrie, c'est quoi ?

Les hypocondriaques sont souvent tournés en dérision à cause de leur obsession pour leur santé. Ces derniers sont toujours inquiets, persuadés que le moindre petit bobo est le signe d'une pathologie bien plus grave. Mais cela n'a rien de drôle : il s'agit au contraire d'une véritable maladie mentale caractérisée par un stress, une anxiété sévère au sujet de sa propre santé. Les personnes qui en souffrent ont tendance à analyser le moindre petit symptôme et s'imaginer le pire... Or, ce stress peut avoir un impact direct sur la santé. Un vrai cercle vicieux contre lequel il est possible de mettre en place certaines mesures.

Prendre conscience de la situation

Pour surmonter son hypocondrie, encore faut-il prendre conscience du fait que l'on souffre de ce trouble. Or, certaines personnes rejettent cette idée tant elles sont persuadées d'être physiquement malades. Ce n'est qu'une fois cette phase d'acceptation faite que l'on peut réellement se tourner vers des spécialistes pour trouver de l'aide.

Éviter l'auto-diagnostique et l'auto-médication

De peur de ne pas être pris au sérieux par un professionnel de la santé, certains hypocondriaques se tournent vers Internet pour tenter de diagnostiquer leurs problèmes. Une mauvaise idée, car jamais un moteur de recherche ne pourra analyser les symptômes. D'autant que ces derniers pourraient bien être le fruit de leur imagination, de leur anxiété. Or, le risque de l'auto-diagnostique est également de tomber dans l'auto-médication, avec les restes de l'armoire à pharmacie. Des médicaments qui peuvent parfois être contre-indiqués, et donc mettre en danger la personne. Vous avez un doute sur votre état de santé ? Mieux vaut ne pas prendre de risque et consulter votre médecin traitant.

Tenter la thérapie à médiation corporelle

L'une des causes de l'hypocondrie est parfois une mauvaise écoute de son corps. La solution ? La médiation corporelle, une forme de thérapie pédagogique qui aide le patient à comprendre d'où vient sa phobie en le poussant à ré-interpréter les sensations qui lui font ressentir de l'angoisse. L'objectif de cette pratique est d'aider les hypocondriaques à se réapproprier leurs sensations pour comprendre qu'elles n'ont rien d'anormal, et donc sortir du cercle vicieux de l'angoisse.

La sophrologie est jugée particulièrement efficace par les experts. Cette méthode de relaxation inspirée de l'hypnose permet de transformer angoisses et phobies en pensées positives grâce à des exercices de respiration ou encore de visualisation. Un bon moyen de reprendre le dessus sur les angoisses générées par l'hypocondrie et de lutter contre ses symptômes en étant à l'écoute de son corps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.