Hypnose médicale : comment ça marche ?

Chargement en cours
Lors d'une séance d'hypnose médicale, le thérapeute s'adresse à l'inconscient du patient.
Lors d'une séance d'hypnose médicale, le thérapeute s'adresse à l'inconscient du patient.
1/2
© Adobe Stock, RFBSIP

Si l'hypnose est de plus en plus connue dans le monde du spectacle, notamment grâce à l'artiste québécois Messmer, elle gagne aussi peu à peu ses galons de discipline sérieuse dans le monde médical. Mais comment fonctionne cette technique, et comment peut-elle nous faire du bien pour le corps comme pour l'esprit en tant que pratique thérapeutique ?

Qu'est-ce que l'hypnose médicale ?

L'hypnose permet d'entrer dans un état modifié de conscience (EMC) qui peut être léger (comme la rêverie ou la transe) ou plus profond. Cet état, complexe et difficile à définir, est provoqué par l'action volontaire d'une personne. Dans le cadre d'une utilisation médicale de l'hypnose, il s'agit d'un praticien spécialisé ou bien d'un médecin, un psychologue, un chirurgien-dentiste ou encore une sage-femme considérant cette technique comme un outil pouvant les aider dans leur travail. Ses champs d'application sont très larges :

- l'arrêt du tabac (efficace dans 80% des cas);

- la lutte contre le stress et les troubles qui lui sont liés : crises d'angoisse, troubles obsessionnels compulsifs (TOC), ongles rongés...;

- le traitement de diverses phobies, de traumatismes, de troubles de l'alimentation, de la timidité;

- la lutte contre des pathologies liées à l'anxiété comme l'eczéma, le psoriasis, l'hypertension ou les troubles intestinaux;

- mais aussi la diminution de la douleur physique, notamment chronique, ce qui permet de diminuer la dose de médicaments.

Comment entrer en état d'hypnose ?

Il existe deux techniques d'hypnose utilisées parfois de manière complémentaire. La première, appelée hypnose traditionnelle, est basée sur la suggestion. C'est l'hypnotiseur qui dirige la séance en prononçant des "injonctions" verbales, corporelles ou visuelles tandis que le patient reste passif. En clair, cette méthode considère que si on suggère à un patient de guérir, il peut guérir.

La seconde, l'hypnose Ericksonienne, est plus récente et demande une participation active du patient. Dans un état de profonde relaxation, celui-ci est invité à s'exprimer librement. Le thérapeute utilise des métaphores pour que l'inconscient du sujet trouve lui-même des solutions à ses problèmes à force de réflexion.

Le déroulement d'une séance

Une séance d'hypnose dure généralement entre 45 minutes et une heure. Le thérapeute commence par demander au patient quelles sont ses préoccupations et en profite pour le rassurer et établir une relation de confiance. Ensuite, allongé sur un divan ou assis confortablement, le sujet est invité à se relaxer grâce à diverses techniques (en fermant les yeux, en fixant un point, en portant son attention sur différentes parties de son corps...). Une fois qu'il est en état d'hypnose, le praticien se met à s'adresser à son inconscient pour l'aider à changer ses modes de pensées et à atteindre ses objectifs. Lorsque ce travail est terminé, il invite le patient à revenir en état d'éveil. S'en suit un moment de dialogue et de réflexions pour faire le bilan de ce rendez-vous et planifier, si besoin, une nouvelle séance d'hypnose.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.