Hydrothérapie : comment l'eau peut-elle soigner le corps ?

Chargement en cours
L'hydrothérapie désigne tous les soins réalisés à base d'eau, qu'il s'agisse d'eau de mer, de source ou du robinet.
L'hydrothérapie désigne tous les soins réalisés à base d'eau, qu'il s'agisse d'eau de mer, de source ou du robinet.
1/2
© Adobe Stock, goodluz

L'hydrothérapie regroupe les soins à base d'eau pratiqués en établissement thermal, en centre de thalassothérapie, en cabinet et dans les spas. Les soins d'hydrothérapie peuvent être prescrits dans le cadre de la prise en charge de certaines maladies. Découvrez les nombreux bienfaits de l'eau sur la santé.

Qu'est-ce que l'hydrothérapie ?

L'hydrothérapie existe depuis l'Antiquité. Elle désigne tous les soins réalisés à base d'eau, qu'il s'agisse d'eau de mer, de source ou du robinet. Les centres proposant la thalassothérapie utilisent l'eau de mer pour leurs soins tandis que les établissements thermaux utilisent les eaux minérales naturelles d'origine souterraine.

Les différentes formes d'hydrothérapie

Les soins d'hydrothérapie peuvent être externes ou internes. L'hydrothérapie interne consiste à profiter des bienfaits de l'eau par la boisson, l'inhalation, les gargarismes ou les lavements. L'hydrothérapie externe regroupe les soins dans lesquels l'eau est mise en contact avec la peau et les muqueuses (bain, douche, massage sous affusion...). L'eau utilisée en hydrothérapie peut être sous forme liquide ou gazeuse, à des températures différentes et employée dans une multitude de soins (modelages, compresses, jets, bains, douches, inhalation...).

Quels sont les bienfaits de l'eau sur la santé ?

Les soins à base d'eau de mer et d'eau thermale sont indiqués dans les maladies articulaires, dans les troubles de la circulation, les maladies musculaires et dans les suites d'opération (genou, hanche). L'eau chaude favorise la détente et soulage la pression ressentie sur les articulations et les muscles. L'hydrothérapie permet ainsi de soulager les douleurs articulaires et d'améliorer la mobilité.

Les soins à base d'eau froide permettent quant à eux d'activer et de tonifier le réseau veineux. Les massages et les puissants jets d'eau froide sont parfois prescrits pour la prise en charge de varices, de jambes lourdes ou encore d'oedèmes des jambes et des chevilles.

Il existe également des cures thermales et des thalassothérapies qui soignent les affections des voies respiratoires telles que l'asthme et la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive). Les soins d'hydrothérapie pour les troubles respiratoires regroupent l'aérosol sonique, l'inhalation, l'injection d'eau soufrée ou de gaz soufré dans les fosses nasales, le gargarisme mais aussi les pulvérisations nasales et pharyngées.

Le recours à l'hydrothérapie du côlon peut également être utile dans certains troubles digestifs comme la constipation. Elle consiste à injecter de l'eau (à laquelle on peut ajouter des plantes ou des probiotiques) dans le côlon via le rectum pour nettoyer le gros intestin. Les adeptes de l'hydrothérapie du côlon affirment que l'eau permet de déloger tout ce qui est mauvais dans l'intestin (selles, toxines, mucus) pour le détoxifier.

Les bienfaits de cette pratique sur la santé intestinale ne sont toutefois pas reconnus par la communauté médicale.

Quelles sont les contre-indications ?

Les soins d'hydrothérapie à base d'eau chaude peuvent être déconseillés aux personnes qui souffrent de migraines, de varices ou de couperose car ils provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins. Sauf avis contraire d'un médecin, l'hydrothérapie est contre-indiquée pendant la grossesse, en cas d'hypertension, de diabète ou de maladie cardiovasculaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.