Gant, main... : quelle est la méthode la plus hygiénique pour se laver ?

Gant, main... : quelle est la méthode la plus hygiénique pour se laver ?
La fleur de douche doit impérativement être entretenue par des lavages à 60°.

Le passage sous la douche est un moment privilégié empreint d'intimité. Ainsi, chacun est attaché à sa propre méthode pour choyer son corps. Lavage à la main ? Au gant ? À la fleur de douche ? À la brosse ? Plusieurs options coexistent. Laquelle est la plus recommandée ? On vous dit tout.

Le gant : pas de réutilisation possible

Le gant de toilette est loué par moult partisans. Ce petit outil de forme rectangulaire permet de nettoyer la peau avec plus de profondeur qu'à la main. En effet, les peaux mortes et les impuretés sont balayées par ce biais. Aussi, il assure un massage bienvenu dans le laps de cette parenthèse bien-être. Toutefois, notez qu'il offre un nettoyage assez doux, éloigné de la concrète action exfoliante proposée par la fleur de douche ou le gant de crin.

Bien sûr, il est important de souligner que le gant de toilette est entaché par un inconvénient majeur : c'est un nid douillet pour les bactéries. Oui, après la douche, les germes, bactéries et microbes prolifèrent en son sein grâce à l'humidité. D'autant plus que le gant ne peut être suspendu pour sécher... Pour cette raison, il est recommandé de le laver après chaque douche : pas de réutilisation sur plusieurs sessions douche ! Une fois secs, glissez donc vos gants usagés dans votre machine de linge de maison à 60° avant de refaire appel à eux.

La fleur de douche : l'exfoliant quotidien

En opposition au gant de toilette, la fleur de douche permet une exfoliation plus importante. Aussi, vous avez sans doute remarqué qu'elle est l'alliée de la mousse. Cet outil a bel et bien l'avantage de faire mousser très rapidement le gel douche comme le savon.

Et contrairement au gant de douche, la fleur de douche peut facilement être suspendue à l'aide de sa sangle prévue à cette fin. Elle reste, cela dit, très copine avec les microbes. Au terme de chaque douche, prenez donc le soin de la relaver avec un peu de gel douche avant de la laisser sécher. Bien qu'elle soit généralement faite de mailles de plastique, mettez-la, elle aussi, fréquemment à laver. Pour ne pas l'endommager, placez-la dans un filet de lavage avant son passage en machine, toujours à 60°.

Les autres options : la menace des bactéries

En plus du gant de toilette ou de la fleur de douche, des outils comme le laveur de pieds, l'éponge végétale ou la brosse pour le dos sont proposés sur le marché. Bien qu'efficaces, ces instruments sont très exposés à la menace des bactéries. Oui, une brosse pour le dos ne peut pas être passée en machine à 60° ! En revanche, l'éponge végétale peut, elle, être mise à profit pour un usage unique. La bonne stratégie tend donc à ne pas surexploiter ces outils.

Et la main ?

Les cas de figure exposés ci-dessus soulignent à quel point les outils de douche n'ont pas une place pérenne dans la salle de bains. Puisqu'ils doivent fréquemment être lavés (pour le gant de toilette ou la fleur de douche), voire fréquemment renouvelés (pour la brosse de dos ou les éponges végétales notamment), votre temps et votre attention sont mis à profit. En revanche, avec le lavage à la main : pas de prise de tête ni de bactéries à craindre ! En 2021 sur RTL, le populaire médecin Michel Cymes avait d'ailleurs déclaré à ce sujet que pour la douche "une bonne main, bien savonneuse, il n'y a rien de mieux". Toutefois, les avantages tels que l'exfoliation ou l'effet massant ne sont alors pas de la partie... Le choix vous appartient : toujours assurer l'entretien rigoureux de vos outils de douche préférés ou faire appel à vos fidèles mains exemptées de tracas ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.