Ganglions : à quoi servent-ils ?

Chargement en cours
Les ganglions gonflent généralement en réaction à une infection bénigne.
Les ganglions gonflent généralement en réaction à une infection bénigne.
1/2
© Adobe Stock, Viacheslav Iakobchuk

Présents par centaines dans le corps, les ganglions ont tendance à inquiéter quand ils gonflent et deviennent palpables. Mais que sont-ils vraiment et faut-il en avoir peur ? On vous dit tout.

Impliqués dans les défenses immunitaires

Les ganglions lymphatiques, souvent simplement appelés ganglions, ont un rôle important dans le système lymphatique et donc dans le système immunitaire. Il en existe des centaines dans le corps humain et ce sont ces petits organes présents à des endroits stratégiques qui filtrent la lymphe, un liquide qui circule dans un ensemble de vaisseaux et d'organes, et qui en éliminent les éléments indésirables. Les ganglions ont également pour but de produire des globules blancs pour détruire les agents pathogènes pénétrant dans l'organisme. Et si l'on ne les remarque évidemment pas en temps normal, il leur arrive de gonfler jusqu'à mesurer plus d'un centimètre et ainsi de devenir apparents. "On commence à s'intéresser aux ganglions qui mesurent plus d'un demi-centimètre à la palpation. Certains peuvent atteindre plusieurs centimètres de diamètre !", indique le Dr Patrick Gepner, auteur du livre "Le corps humain pour les nuls", à Doctissimo.

Réaction à une infection localisée

Quand un ganglion gonfle au point d'être palpable, on parle d'adénopathie. Et cela peut arriver pour différentes raisons, bien qu'il s'agisse le plus souvent d'infections bénignes ou de blessures non graves qui se déclarent à proximité. Ce sont d'ailleurs souvent les mêmes qui s'activent pour bloquer virus et autres bactéries, ceux de la région cervicale, notamment au niveau du cou et sous la mâchoire. Ainsi, un ganglion enflé à cet endroit signifie généralement que vous êtes touchée par une infection ORL comme une grippe, une pharyngite, une angine, un rhume ou encore un abcès dentaire. Dans ce cas-là, le ganglion reprendra son aspect normal à la disparition de l'infection (qu'elle soit spontanée ou due à un traitement). D'autres infections (uro-génitales ou anales notamment) provoqueront, quant à elles, le gonflement des ganglions au niveau de l'aine.

Ou à une pathologie plus sérieuse

En revanche, certaines zones touchées par des adénomes sont plus préoccupantes. Ainsi, si un ganglion gonfle au niveau des aisselles, il peut s'agir d'un cancer du sein, tandis qu'un ganglion palpable au niveau de la clavicule peut être le signe d'un cancer du tube digestif ou des poumons.

Il faut alors bien entendu consulter un médecin rapidement, surtout si le ou les ganglions ne désenflent pas en quelques semaines et restent durs au toucher ou alors que l'adénopathie est généralisée. D'ailleurs, quand les ganglions sont partout, cela peut vouloir dire qu'ils sont eux-mêmes atteints par une maladie, comme celle de Hodgkin - un cancer du système lymphatique -, ce que confirmera une biopsie. Mais cela peut aussi être lié à d'autres maladies comme la mononucléose, la toxoplasmose, le VIH ou encore les hépatites.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.