Fièvre : 5 façons de la faire baisser

Chargement en cours
Il existe plusieurs manières naturelles de faire baisser la fièvre.
Il existe plusieurs manières naturelles de faire baisser la fièvre.
1/2
© Adobe Stock, AntonioDiaz
A lire aussi

Avec la baisse des températures qui accompagne souvent l'arrivée de l'automne, les rhumes et les grippes vont probablement bientôt refaire leur apparition. Bien que fortement désagréables, ces infections sont la plupart du temps bénignes et peuvent se régler avec quelques inhalations et un peu de paracétamol. Le plus handicapant reste pourtant la fièvre, qui contraint souvent à rester au lit pendant plusieurs heures voire journées.

Si la prise de médicaments reste la solution la plus répandue, sachez qu'il existe plusieurs autres manières de faire baisser la température du corps de manière efficace et naturelle. Si certaines astuces sont directement conseillées par les professionnels, nos grands-mères et leurs vieilles recettes ont elles aussi leur mot à dire.

Boire des tisanes

Souvent utilisées pour gérer les problèmes liés au sommeil, à la digestion ou à l'anxiété, les plantes sont depuis l'Antiquité des alliées de taille pour rester en bonne santé. Parmi elles, les feuilles de saules sont particulièrement connues pour leurs puissantes propriétés antipyrétiques. Aussi, nos grands-mères les utilisaient en tisane pour faire baisser les fortes fièvres. S'il est toujours possible de les consommer en décoction, certains laboratoires en proposent désormais sous forme de gélules. D'autre part, vos mamies vous diront probablement de manger léger tout en privilégiant les bouillons ou les jus de légumes, ainsi que les fruits frais. Ces aliments sont réputés pour aider à combattre l'infection tout en vous apportant l'énergie corporelle nécessaire.

S'hydrater

Lorsque la fièvre est trop forte et que l'on sue beaucoup, la déshydratation peut très vite faire son apparition. Aussi, pensez à boire de l'eau fraîche ou à température ambiante très régulièrement. Attention cependant à ne pas boire trop d'un coup. L'hydratation doit se faire par petites quantités afin de ne pas activer trop rapidement le système digestif et les reins. En parallèle, vous pouvez également appliquer un gant froid et humide sur le front ou la nuque du malade afin de refroidir le corps.

Se déshabiller au maximum

Pour empêcher la température corporelle d'atteindre des sommets, pensez à vous découvrir autant que possible. Si vous êtes blotti(e) dans votre lit, ôtez toute couverture de votre corps ! De même, enlevez pulls et gilets. L'idéal est de rester en sous-vêtements afin de laisser votre corps refroidir à l'air libre. Si ce n'est pas déjà fait, pensez également à baisser le chauffage de la pièce, petit à petit, afin d'atteindre doucement les 18 degrés et ce, sans provoquer de choc thermique.

Prendre une douche tiède

Lorsque la fièvre devient trop insupportable et que les astuces précédentes ne semble pas faire effet, n'hésitez pas à prendre une douche. Attention, celle-ci ne doit surtout pas être trop froide, afin de ne pas provoquer de choc thermique et d'accroître le mal-être du malade. L'idéal est de prendre une douche tiède et rapide afin de faire baisser la température corporelle en douceur et d'offrir un moment de décontraction agréable au malade.

Aérer la pièce

C'est une astuce évidente et pourtant, peu de personnes le font, notamment par peur d'aggraver le rhume ou la grippe du malade. En ouvrant la fenêtre de la pièce où vous vous trouvez, vous faites chuter sa température et assainissez l'air de ses microbes par la même occasion. Dans le cas où la personne fiévreuse aurait du mal à supporter sa chaleur corporelle, un courant d'air léger peut parfois être salvateur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.