Est-ce dangereux de trop dormir ?

Chargement en cours
Dormir trop peut-il être mauvais ?
Dormir trop peut-il être mauvais ?
1/2
© Adobe Stock, Rawpixel.com

La rédaction

Aussi surprenant que cela puisse paraître, dormir trop pourrait avoir des effets néfastes sur la santé. Plusieurs études ont démontré qu'un excès de sommeil, soit plus de 8 heures par nuit de façon habituelle, est mauvais pour notre organisme. À quelles maladies vous exposez-vous quand vous dormez trop ? Réponses.

C'est quoi dormir trop ? Difficile de définir une durée précise car le nombre d'heures de sommeil est propre à chacun. Certains n'ont besoin que de 6 heures pour être en forme, quand d'autres doivent dormir au moins 9 heures. Mais les spécialistes considèrent que 7 à 8 heures de sommeil par nuit sont généralement suffisantes pour un adulte.

Aujourd'hui, on sait que le manque de sommeil est dangereux pour la santé sur le long terme (risque de surpoids et d'obésité, fatigue excessive, troubles de l'humeur, affaiblissement du système immunitaire...). En revanche, on évoque moins souvent les risques liés à l'excès de sommeil, pourtant soulevés par plusieurs études.

Un risque augmenté d'AVC et de maladies cardiovasculaires

Selon une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association en 2018, les personnes qui ont pour habitude de dormir plus de 10 heures par nuit augmenteraient de 30% leur risque de souffrir d'un AVC (accident vasculaire cérébral) et d'une maladie cardio-vasculaire ; par rapport à celles qui dorment 7 à 8 heures par nuit. Ce risque est encore plus important si vous dépassez les 10 heures de sommeil, rapportent les auteurs de cette étude. En effet, faire des nuits de plus de 10 heures augmenterait de 56% le risque de mourir d'un AVC et de 49% le risque de mourir d'une maladie cardiovasculaire. Le sommeil ne serait pas directement responsable de ce risque augmenté mais plutôt la qualité de celui-ci. Les très gros dormeurs auraient besoin de dormir beaucoup car ils souffrent de troubles ou de perturbations qui ne leur permettent pas d'avoir un sommeil récupérateur. Il peut s'agir :

• D'une apnée du sommeil ;

• De réveils nocturnes ;

• D'horaires de travail irréguliers ou décalés ;

• D'une maladie physique ou mentale ;

• D'une mauvaise hygiène de vie (consommation de drogues ou d'alcool).

Une espérance de vie plus courte

Une autre étude publiée en 2015 dans la revue Plos Medicine indiquait que dormir plus de 9 heures par nuit réduisait l'espérance de vie, au même titre que la consommation d'alcool ou de tabac. D'après les chercheurs australiens qui ont mené cette étude, les gros dormeurs présentent plus de risques de développer des cancers, du diabète ou des maladies cardiovasculaires que les autres, s'ils cumulent en plus d'autres facteurs de risque. En effet, les conclusions de ces travaux révèlent que le fait de rester assis trop longtemps dans la journée (plus de 7 heures), associé au manque d'activité physique hebdomadaire (moins de 2h30 par semaine) et à un excès de sommeil, multiplie par 4,23 le risque de décès, soit plus que le risque associé au mélange alcool + tabac. C'est précisément l'effet cocktail qui rend l'excès de sommeil dangereux pour la santé.

Comment savoir si vous dormez assez et bien ?

La durée de sommeil varie d'une personne à l'autre. Pour savoir si vous avez suffisamment et bien dormi, vous devez vous reconnaitre dans ces différentes situations :

• Vous vous endormez en moins de 30 minutes ;

• Vous ne vous réveillez pas plus d'une fois par nuit ;

• Vous vous rendormez en moins de 20 minutes après un réveil nocturne ;

• Vous vous réveillez le matin en forme ;

• Vous ne somnolez pas pendant la journée ;

• Vous n'êtes pas irritable ;

• Vous pouvez rester concentré ;

• Vous n'avez pas envie de grignoter tout au long de la journée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.