Effet nocebo : tout savoir sur ce phénomène

Effet nocebo : tout savoir sur ce phénomène
L'effet nocebo pousse à la crainte de prendre des médicaments.

Il y a l'effet placebo, dont vous avez sans doute déjà entendu parler, et l'effet nocebo, terme un peu plus rare. Ce dernier est donc l'inverse de l'effet placebo et se traduit par un état psychologique et/ou physiologique négatif après la prise d'un médicament, d'un vaccin ou d'une substance dite fantôme.

Qu'est-ce que l'effet nocebo ?

Le terme nocebo est utilisé pour la première fois au tout début des années 1960 et signifie en latin "je nuirai, contrairement au terme placebo qui signifie "je plairai". Pour parler d'effet nocebo, il faut que la personne ait des effets psychologiques et/ou physiologiques après avoir pris une substance inerte comme une solution saline, ou un médicament sans actif est donc qui n'a aucun effet pharmacologique, ou tout simplement un médicament lambda. Toutefois, l'individu va ressentir des effets négatifs qui sont produits par une relation négative face à la substance à ingurgiter. Cela peut provenir de la forme du médicament, de sa taille ou encore du discours peu vendeur qu'il y a eu autour. Par exemple, si un médicament est pointé du doigt pour ses effets secondaires, un patient, même s'il n'en est pas sujet peut les ressentir et se rendre malade.

Quelles différences entre effet nocebo et placebo ?

L'effet placebo, même si la substance fantôme n'agit pas, a tout de même un effet positif sur le patient qui peut penser qu'elle a agi dans son organisme. Quant à l'effet nocebo, si on se met en tête que l'on va avoir mal ou ressentir des effets négatifs, le cerveau va relâcher des hormones qui vont être à l'origine des conséquences désagréables. Par exemple, si on se met à lire tous les effets secondaires, un mécanisme de stress peut se déclencher, et vous pouvez avoir l'impression d'être porteur de tous les mauvais effets du médicament avalé.

Quels sont les dangers de l'effet nocebo ?

Sur le long terme, être sujet à l'effet nocebo peut devenir un véritable danger. En effet, on va se méfier de plus en plus des prescriptions, des vaccins et finir par refuser de se faire soigner. Pour éviter d'en arriver là, il est important d'être pris en charge par un médecin qui est conscient de votre cas et de ce stress permanent qui s'est installé. Il sera en mesure de vous mettre en confiance, et de bien vous expliquer l'action de chaque prise de médicaments.

Il sera important de s'éloigner de toutes atmosphères négatives qui peuvent favoriser l'effet nocebo. Pour cela, on s'éloigne de ses amis hypocondriaques qui auront un avis assez négatif sur les maladies... On évite de se rendre sur Internet pour se renseigner sur les substances prescrites par son médecin, et on se méfie des fake news qui peuvent être vite relayées sur les réseaux. L'idée est tout simplement de trouver un bon équilibre et faire confiance à son médecin et son corps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.