Douleurs thoraciques : les différentes causes possibles

Chargement en cours
Quand la douleur thoracique est brutale, intense et serre la poitrine, une consultation en urgence s'impose.
Quand la douleur thoracique est brutale, intense et serre la poitrine, une consultation en urgence s'impose.
1/2
© Adobe Stock, New Africa

La douleur thoracique est un motif fréquent de consultation et de passage aux urgences. Il s'agit d'une douleur ou d'une sensation anormale au niveau de la poitrine. Plusieurs organes présents au niveau du thorax ou même au niveau de l'abdomen peuvent être à l'origine de douleurs thoraciques.

Le thorax ou la poitrine se compose de la cage thoracique à l'intérieur de laquelle se trouvent des organes. La cage thoracique est délimitée par le sternum (os plat sur lequel viennent s'attacher les six premières côtes) à l'avant, le rachis dorsal à l'arrière, les côtes sur les côtés et les clavicules. À l'intérieur de la cage thoracique se trouvent les organes respiratoires (poumons, trachée, bronches), le coeur et l'oesophage.

Une douleur à la poitrine peut être localisée ou diffuse, brutale ou chronique, légère ou importante. Qu'elle soit grave ou non, la douleur thoracique nécessite toujours un avis médical.

Des douleurs intercostales ou pariétales

Les douleurs intercostales ou localisées au niveau de la paroi du thorax (qu'on appelle douleurs pariétales) sont fréquentes et généralement sans gravité. Il peut s'agir :

• D'un problème au niveau des articulations entre les côtes et le sternum ou entre les clavicules et le sternum. C'est un des symptômes de la spondylarthrite ankylosante.

• De douleurs des cartilages des côtes.

• De la fracture d'une ou plusieurs côtes.

• De lésions nerveuses entre les côtes pouvant être le signe d'une arthrose de la colonne vertébrale ou d'un tassement vertébral.

• D'un zona intercostal (réactivation du virus de la varicelle).

Une origine cardiovasculaire

Plus grave, la douleur thoracique est parfois le signe d'un problème cardiovasculaire. Cela peut être :

• Un infarctus du myocarde.

• Une embolie pulmonaire qui se caractérise par l'obstruction d'une ou plusieurs artères irriguant le poumon.

• Une péricardite qui est une inflammation de l'enveloppe du coeur.

• Une rupture d'un anévrisme de l'aorte.

Une atteinte pulmonaire

Tout comme les douleurs thoraciques ayant pour origine une atteinte cardiovasculaire, les douleurs à la poitrine en lien avec un problème pulmonaire sont à prendre au sérieux. Elles peuvent être le symptôme d'une pneumonie ou d'une infection pulmonaire, d'un pneumothorax (présence d'air entre les poumons et la cage thoracique) ou d'une inflammation de la plèvre (membrane qui tapisse la paroi interne du thorax et recouvre les poumons).

Un reflux gastro-oesophagien

La douleur à la poitrine peut provenir de l'oesophage et résulter d'un reflux gastro-oesophagien. En effet, la remontée d'une partie du contenu de l'estomac, très acide, dans l'oesophage est douloureuse car la muqueuse de cet organe ne supporte pas l'acidité contrairement à celle de l'estomac.

Des douleurs abdominales

Certaines douleurs abdominales peuvent irradier jusqu'au thorax. Les causes sont nombreuses. Il peut s'agir d'une colique hépatique (obstruction des voies biliaires), d'un ulcère, d'une appendicite ou encore d'une maladie du pancréas.

Un trouble psychologique

Certaines personnes rapportent des douleurs à la poitrine en cas de crise d'angoisse aiguë ou de dépression par exemple.

Quand faut-il consulter en urgence ?

Les douleurs thoraciques ne sont heureusement pas toujours le signe d'un problème grave. Toutefois, certains symptômes doivent pousser à consulter un médecin en urgence :

• Si la douleur est brutale, importante et serre la poitrine.

• Si la douleur s'étend à la mâchoire, les bras, le dos, l'abdomen et le cou.

• Si la douleur s'intensifie en respirant.

• Si la douleur dure plus de 5 minutes et ne se calme pas au repos.

• Si la douleur ne disparaît pas d'elle-même ou ne s'arrête pas après la prise de trinitrine (un traitement contre l'angine de poitrine).

• Si la personne victime de douleurs à la poitrine est pâle, essoufflée, souffre de nausées, de vertiges, de sueurs et ressent un mal-être général, voire perd connaissance, et/ou que son pouls est irrégulier ou rapide.

La présence de plusieurs de ces symptômes doit faire penser à un infarctus du myocarde, une embolie pulmonaire ou à une péricardite ou une dissection de l'aorte (ces deux derniers cas de figure sont plus rares). Une prise en charge urgente est indispensable car la vie du patient est en danger.

Source : ameli.fr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.