Dormir avec un ventilateur : mauvais pour la santé ?

Chargement en cours
Il n'y a pas que des avantages à dormir avec un ventilateur.
Il n'y a pas que des avantages à dormir avec un ventilateur.
1/2
© iStock, brazzo

Marine de Guilhermier

Avec la nouvelle canicule qui touche actuellement la France, les difficultés à s'endormir causées par la chaleur pointent une nouvelle fois leur nez. Mais la solution, semblant évidente, du ventilateur est-elle pour autant la bonne ?

Quand le thermomètre s'affole, les journées et les nuits peuvent parfois être (très) pénibles. C'est pourquoi beaucoup optent pour la solution du ventilateur qui permet de rafraîchir une pièce assez facilement. Et si son utilisation en journée ne fait pas trop débat, il n'en va pas de même concernant la nuit. De nombreux scientifiques et spécialistes du sommeil déconseillent en effet de faire tourner un ventilateur toute une nuit et ce, pour plusieurs raisons.

Une fausse bonne idée ?

• Il brasse la poussière

Avant d'allumer votre ventilateur, vérifiez bien que ses pales ne soient pas poussiéreuses ! Vous ne voudriez pas que des particules de poussière se dispersent dans toute votre chambre... Et quand bien même votre appareil serait propre, il peut quand même soulever poussières, pollens, poils d'animaux et même germes présents dans la pièce, jusqu'à ce qu'ils s'infiltrent dans vos sinus. C'est pourquoi dormir avec un ventilateur est particulièrement déconseillé aux individus souffrant d'allergies ou d'asthme, mais aussi aux personnes sensibles comme les nourrissons et les personnes âgées.

• Il peut assécher...

L'air brassé par le ventilateur peut assécher la peau, les yeux, la gorge et les sinus, ce qui peut entraîner la production d'un excès de mucus pour réhumidifier les fosses nasales. Conséquences ? Des possibles maux de tête et un nez bouché au réveil.

• et contracter les muscles

Autre inconvénient à laisser tourner un ventilateur toute la nuit : s'il est dirigé vers vous, le flux d'air qu'il crée peut raidir vos muscles, les rendre douloureux, provoquer des crampes ou même des torticolis s'il souffle vers votre cou ou votre visage.

Un risque cardiaque chez les seniors ?

Selon une étude parue en 2016 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), les ventilateurs pourraient même poser un risque cardiaque pour les seniors. Une expérience réalisée par des chercheurs de l'Université du Texas sur 6 femmes et 3 hommes, dont la moyenne d'âge s'élevait à 68 ans, a montré que l'utilisation d'un ventilateur dans une pièce chaude pouvait en effet accélérer le rythme cardiaque. En cause, le fait que les personnes âgées transpirent moins. Mais notons que le peu de participants à l'expérience empêche d'en généraliser les conclusions.

Les précautions à prendre

Si dormir avec un ventilateur est donc bien déconseillé dans certains cas, cela n'est pas dangereux tant que vous prenez quelques précautions : ne le faites pas souffler directement sur votre visage, contentez-vous de le mettre à une puissance modérée (en particulier les seniors) et éloignez-le de votre lit. Faites également bien le ménage dans votre chambre avant de l'allumer. En outre, équiper la pièce d'un filtre à air ne peut pas faire de mal, au contraire. Et, en cas de dessèchement des voies nasales, n'hésitez pas à utiliser une solution saline pour soulager, mais aussi à boire pendant la nuit pour éviter l'assèchement. Enfin, sachez qu'il existe des ventilateurs avec minuterie. Un bon compromis pour ceux qui ont besoin de fraîcheur pour s'endormir mais qui veulent éviter les désagréments d'un brassage d'air de plusieurs heures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.