Don du sang : quelles sont les contre-indications ?

Chargement en cours
Les personnes de plus de 70 ans et de moins de 50 kilos ne peuvent pas donner leur sang.
Les personnes de plus de 70 ans et de moins de 50 kilos ne peuvent pas donner leur sang.
1/2
© Adobe Stock, Kzenon

Le 14 juin 2022, c'est la Journée mondiale du don du sang ! Un acte précieux et solidaire qui permet de sauver des vies. Si une grande partie de la population peut se porter volontaire, tout le monde n'est pas éligible à faire don de son sang. Retour sur les principales contre-indications à avoir en tête.

Des restrictions d'âge et de poids

En France, la majorité des personnes âgées de 18 à 70 ans est éligible au don du sang. Toutefois, au-delà de cette limite d'âge, donner son sang n'est plus autorisé, sauf cas exceptionnel (groupe sanguin rare, urgence de soins...). Par ailleurs, pour pouvoir donner son sang, tout volontaire doit atteindre le poids minimum de 50 kilos. En effet, on considère qu'en dessous de ce poids, le corps ne fabrique pas assez de sang pour permettre un prélèvement.

Des délais imposés après un passage chez le tatoueur ou le dentiste

Certaines situations a priori banales peuvent temporairement vous empêcher de vous porter volontaire. C'est par exemple le cas si vous vous êtes fait tatouer ou percer récemment. En effet, il est recommandé d'attendre au moins 4 mois entre un tatouage ou un piercing et un don du sang; une précaution qui s'explique par la nécessité d'écarter tout risque de transmission bactérienne. Pour la même raison, vous ne pouvez pas donner votre sang directement après avoir reçu un soin ou une opération dentaire. En effet, selon la nature de votre passage chez le dentiste, il vous faudra attendre entre 24h et 7 jours avant de pouvoir faire votre bonne action.

D'autres cas de figure peuvent vous rendre temporairement inéligible, notamment en cas de grossesse ou si vous avez eu des relations sexuelles avec différents partenaires au cours des 4 mois précédents. Si vous êtes un globe-trotter averti, il y a également des chances pour que vous soyez hors jeu pendant plusieurs mois selon l'endroit où vous avez effectué votre voyage.

Des cas de contre-indications permanentes

Niveau santé, il est également conseillé de ne pas donner son sang directement après avoir subi un épisode de fièvre. La prise de médicaments, comme les antidépresseurs, les bêtabloquants ou certains antibiotiques, peut également constituer une contre-indication.

Il faut également préciser que le don du sang est contre-indiqué de manière permanente dans certaines situations. C'est par exemple le cas pour les personnes souffrant d'asthme, d'épilepsie ou d'infections transmissibles par voie sanguine, comme le VIH, la syphilis ou encore le paludisme. Les personnes ayant consommé de la drogue par voie intraveineuse ou intramusculaire ainsi que celles qui ont subi une transfusion ou une greffe d'organe, de tissus ou de cellules n'ont également pas le droit de donner leur sang.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.