Déshydratation : ces signes qui doivent vous alerter

Chargement en cours
Boire de l'eau est essentiel pour ne pas se déshydrater.
Boire de l'eau est essentiel pour ne pas se déshydrater.
1/2
© Adobe Stock, Goffkein

L'été est une période de fortes chaleurs et cela a évidemment une conséquence sur l'organisme. Il faut faire particulièrement attention à ce que l'on mange, ce que l'on boit pour être sûr de rester hydraté. Mais la déshydratation peut intervenir à n'importe quelle période de l'année, si l'on n'y prend pas garde. Découvrez les symptômes qui doivent vous alerter.

Les causes de la déshydratation

La déshydratation corporelle est tout simplement le manque d'eau dans l'organisme. Cette dernière se produit lorsqu'une personne n'absorbe pas assez d'eau pour compenser les pertes occasionnées par différentes situations. Les causes peuvent être nombreuses... Et pas forcément celles auxquelles tout le monde pense. Les fortes chaleurs, qui entraînent une transpiration importante, sont évidemment en tête de liste, particulièrement en été. Mais la déshydratation peut également être causée par des diarrhées ou des vomissements, par la prise de médicaments diurétiques ou laxatifs, par certaines pathologies telles que le diabète ou encore par un don du sang.

Les premiers symptômes de la déshydratation

Le premier signe que vous êtes déshydraté est tout simple : c'est la sensation de soif. Les sportifs, notamment, le savent : à partir du moment où vous avez soif, c'est que votre organisme commence déjà à se déshydrater. Les signes avant-coureurs sont aussi une certaine agitation de la personne concernée, une sensation de bouche sèche et des yeux plus enfoncés dans leurs orbites.

Les signes de déshydratation grave

Si la personne qui commence à présenter les symptômes ci-dessus ne boit pas rapidement, plusieurs autres symptômes, plus alarmants, peuvent se déclarer. On parle ici de maux de tête, de vertiges voire de malaises, d'une augmentation du rythme cardiaque, d'une profonde agitation ou au contraire d'une faiblesse ou d'une certaine apathie.

Outre les symptômes "internes", il existe aussi des manifestations externes qui permettent à l'entourage ou au corps médical de constater la déshydratation d'une personne : sa peau est sèche et froide, et un pli se forme et se maintient quand la peau est légèrement pincée entre deux doigts.

Déshydratation chez le nourrisson : les signes qui ne trompent pas

À la différence des adultes, les bébés, eux, ne peuvent pas dire qu'ils ont soif, autrement que par des pleurs. Heureusement, il existe des signes qui permettent de remarquer que quelque chose ne va pas : des gémissements, des cernes sous les yeux, une respiration rapide, ou encore un bébé apathique, moins réactif, difficile à réveiller.

Comment réagir ?

Le premier réflexe est bien évidemment de boire de l'eau, ou encore mieux : des solutions de réhydratation, disponibles en pharmacie, qui vont apporter de l'eau et des sels minéraux. L'eau sucrée ou un bouillon de légumes peut également être une alternative. En revanche, en cas de déshydratation grave, il est important de contacter un médecin, voire le Samu : la personne peut en effet avoir besoin d'être placée sous intraveineuse pour ne pas que la situation ne dégénère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.