Cystite récurrente ou occasionnelle : ce qu'il faut savoir

Chargement en cours
Les cystites sont des infections qui touchent principalement les femmes.
Les cystites sont des infections qui touchent principalement les femmes.
1/2
© Adobe Stock, demphoto
A lire aussi

Fréquente chez les femmes et généralement sans gravité, la cystite n'en est pas moins désagréable à vivre, en particulier lorsqu'elle intervient de façon récurrente. D'autant que cette infection urinaire peut parfois avoir des conséquences graves.

Une cystite, c'est quoi ?

Les cystites sont des infections urinaires localisées au niveau de la vessie. Dans la grande majorité des cas, elles sont liées à une bactérie que l'on appelle Escherichia coli, même si d'autres micro-organismes peuvent également entraîner des problèmes similaires. Plus précisément, ces infections sont dues à la pénétration de ces bactéries ou micro-organismes dans l'urètre, qui remontent dans la vessie et s'y multiplient. En règle générale, on parle de "cystite aiguë", car ces dernières arrivent rapidement, et se soignent également très rapidement, sauf dans de très rares cas.

Quels sont les symptômes ?

Bénignes dans une très grande majorité des cas, les cystites n'en sont pas moins très désagréables. Elles provoquent notamment des brûlures ou des douleurs au moment de la miction, une sensation de lourdeur ou des douleurs dans le bas-ventre, un besoin pressent d'uriner régulièrement, mais sans la possibilité d'évacuer beaucoup de liquide. Par ailleurs, les urines peuvent être troubles, dégager une odeur inhabituelle ou contenir des traces de sang.

En revanche, une cystite ne provoque pas de douleurs lombaires, de fièvre ou de frissons. Ces symptômes, associés à ceux d'une cystite, peuvent être le signe d'une atteinte infectieuse rénale ou pyélonéphrite, qui doivent être traitées en urgence.

Quid des cystites à répétition ?

En règle générale, les cystites surviennent au début de la sexualité ou au moment de la ménopause, à cause d'un déficit en oestrogènes. La faible longueur de l'urètre favorise en effet l'introduction anormale de micro-organismes dans la vessie. Toutefois, l'incontinence urinaire peut également être mise en cause, notamment chez les seniors, ainsi que la grossesse. Dans ce cas précis, la compression de la vessie par l'utérus favorise la stase et la mauvaise évacuation de la vessie, et donc le développement d'infections.

Toutefois, les cystites récurrentes, aussi appelées cystites récidivantes, sont des infections urinaires qui reviennent 3 à 4 fois par an. Les symptômes sont les mêmes, tout comme les traitements. Elles peuvent néanmoins indiquer un terrain sensible aux infections, et demander des examens plus poussés, notamment une recherche sur des antécédents urologiques, pour éviter les problèmes sur le long terme.

Comment venir à bout d'une cystite ?

Si certaines infections urinaires peuvent passer toutes seules avec le temps, il est recommandé de prendre rendez-vous avec son médecin ou son gynécologue pour traiter le problème le plus rapidement possible. Le traitement se fait généralement par la prise d'antibiotiques, même si certaines personnes recommandent également des remèdes naturels tels que le jus de cranberry, certaines tisanes ou encore les décoctions de bourgeons d'airelle. Il est dans tous les cas recommandé de boire beaucoup d'eau, pour mieux éliminer les urines, et d'éviter les rapports sexuels tant que le problème n'est pas réglé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.