Comment traiter l'arthrite ?

Chargement en cours
L'arthrite est une inflammation de l'articulation qui entraîne des douleurs.
L'arthrite est une inflammation de l'articulation qui entraîne des douleurs.
1/2
© Adobe Stock, ThamKC
A lire aussi

L'arthrite est une inflammation des articulations. Cette inflammation est le plus souvent liée à une maladie, la polyarthrite rhumatoïde. La prise en charge repose sur un traitement de fond visant à freiner l'évolution de la maladie, complété par d'autres traitements si celui-ci ne suffit pas à soulager le patient.

Les symptômes de l'arthrite

L'arthrite ou inflammation des articulations est généralement provoquée par la polyarthrite rhumatoïde (qui affecte plus de 4 articulations) ou par la spondylarthrite, deux maladies qui touchent environ 600 000 personnes en France. Elle se manifeste par des douleurs intenses au niveau des articulations et par un gonflement de celles-ci. Les douleurs sont particulièrement importantes la nuit et en début d'effort quand les articulations sont restées un moment sans être sollicitées. Un dérouillage articulaire est souvent nécessaire le matin pour échauffer doucement les articulations et éviter ainsi que la raideur s'accentue. Il s'agit de gestes doux (à apprendre chez un kinésithérapeute) à pratiquer pendant plusieurs minutes (le temps dépend de chaque patient).

Le traitement de l'arthrite

Le traitement de l'arthrite consiste à éliminer l'inflammation (ainsi que les douleurs et les gonflements qui l'accompagnent) ou au moins à la réduire autant que possible. On parle dans le premier cas de "rémission" ou de "faible activité" dans le deuxième cas.

Voici les différentes étapes du traitement de l'arthrite provoquée par la polyarthrite rhumatoïde :

• Une fois le diagnostic posé par un rhumatologue, le traitement de fond doit débuter. Le méthotrexate est le premier traitement de fond proposé. Le méthotrexate est un immunosuppresseur, c'est-à-dire qu'il diminue ou supprime les défenses immunitaires de l'organisme. Son principal effet secondaire est d'augmenter le risque d'infections. La dose optimale est différente pour chaque patient, elle doit cependant être atteinte au plus tard 8 semaines après le début du traitement. Si le méthotrexate est contre-indiqué ou mal supporté, le rhumatologue pourra proposer au patient du léflunomide ou de la sulfasalazine.

• Si le traitement de fond tarde à faire effet, de la cortisone peut être prescrite en complément, pendant 6 mois maximum.

• Si le premier traitement de fond ne suffit pas, une biothérapie peut être envisagée en plus du méthotrexate. Cela consiste à traiter la maladie avec des organismes vivants ou des substances provenant d'organismes vivants. Il existe aujourd'hui trois médicaments pour l'arthrite : les anti-TNF, l'abatacept et le tocilizumab. Le rhumatologue décide de diminuer la biothérapie en cas de rémission de plus de 6 mois et d'une réduction ou d'un arrêt des doses de cortisone.

• En présence d'un patient en rémission prolongée, le médecin peut décider de diminuer progressivement le ou les traitements de fond, hors biothérapie.

• La prise en charge de l'arthrite ne repose pas uniquement sur les médicaments. Les patients bénéficient d'une éducation thérapeutique, de rééducation, d'une prise en charge des maladies associées (ostéoporose, anémie...), et dans certains cas, d'un soutien psychologique, d'un accompagnement socio-professionnel ou d'un recours à la chirurgie de reconstruction ou de remplacement de l'articulation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.