Comment soulager une crampe ?

Chargement en cours
Le muscle est tétanisé, la contraction est vive, il ne reste plus qu'à agir.
Le muscle est tétanisé, la contraction est vive, il ne reste plus qu'à agir.
1/2
© Adobe Stock, PheelingsMedia

Tout le monde connaît cette sensation douloureuse causée par une contracture musculaire involontaire. Cette gêne, qui survient de manière inattendue, est éphémère. Elle disparaît naturellement en quelques minutes et ne fait donc généralement pas l'objet d'une consultation médicale, à part si elle chronique. Mais comment faire pour apaiser ses souffrances quand la crampe est présente ?

Pas seulement réservée aux sportifs, aux femmes enceintes ou aux personnes âgées, la crampe s'explique de plusieurs façons. Parmi les causes les plus courantes figurent une carence en vitamines, pouvant apparaître suite à une alimentation déséquilibrée, ou encore la déshydratation. Mais pas seulement ! Dans le cas d'une activité ou à l'issue d'une nuit de sommeil, son apparition peut être liée à un mauvais étirement du muscle ou tout simplement à une mauvaise posture.

La base : étirer et masser

Le muscle est tétanisé, la contraction est vive, il ne reste plus qu'à agir. C'est le moment de la séance de stretching ! Que le pied, la main, la jambe ou le mollet soient touchés, le processus est le même : étirer et masser du bas vers le haut pour faciliter la circulation veineuse mais aussi pétrir les fibres affectées. Pour le mollet, l'exemple d'étirement doux le plus connu est de lever la jambe touchée pour saisir la pointe/plante des pieds et de la tirer vers soi. Cela fonctionne également sur le même principe pour les mains. Marcher sur les talons jusqu'au départ de la crampe des membres inférieurs est aussi conseillé. Pour tous les ischio jambiers, les muscles de la cuisse, tendre la jambe en lançant le pied en angle droit puis ramener le buste vers l'avant est également une solution.

Utiliser le froid pour se libérer de ses maux

Les bienfaits antalgiques du froid sont loués dans des remèdes de grand-mère depuis des siècles. L'idéal ? Passer la zone qui subit le durcissement sous l'eau ou y apposer un glaçon enroulé dans un linge. Moins naturel mais tout aussi instantané, des bombes (une unique pulvérisation suffit) et des gels de cryothérapie, à laisser agir jusqu'à un quart d'heure maximum, sont disponibles à l'achat dans les pharmacies et magasins sportifs. Effet assuré !

Se tourner vers les pouvoirs des huiles essentielles

La perturbation musculaire peut tenir jusqu'à plusieurs minutes. L'occasion d'apaiser tout cela avec un combo d'huiles essentielles*. L'épicéa, la menthe poivrée, le romarin camphre, la gaulthérie) sont tous renommés pour leur efficacité sur les muscles et tendons grâce à leurs propriétés décontractantes et anti-inflammatoires. Connues pour être relaxantes, la valériane et la lavande sont tout autant adéquates.

Essayer la magie de l'écorce de canneberge

Outre les cures de banane, chocolat et miel suggérées pour faire le plein de potassium, une autre astuce de grand-mère demeure parmi les plus célèbres. Surnommée "écorce des crampes", l'écorce de canneberge est conseillée en décoction (un tiers de tasse à café) et ferait disparaître la crampe en vingt minutes.

* Attention, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de trois ans. Demandez toujours un avis médical.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.