Comment soigner l'urticaire chronique ?

Chargement en cours
On parle d'urticaire chronique quand les poussées durent plus de 6 semaines.
On parle d'urticaire chronique quand les poussées durent plus de 6 semaines.
1/2
© Adobe Stock, New Africa

L'urticaire est une réaction de la peau qui se traduit par l'apparition de plaques rouges accompagnées de démangeaisons. Elle dure généralement moins de 24 heures mais dans certains cas elle peut devenir chronique. Le traitement repose sur le soulagement des symptômes.

L'urticaire chronique touche 0,5 à 1% de la population européenne (contre 15 à 20% pour l'urticaire ponctuelle). Les femmes sont plus touchées que les hommes et l'âge de prévalence se situe entre 20 et 40 ans. On parle d'urticaire chronique quand les poussées durent plus de 6 semaines.

Qu'est-ce que l'urticaire chronique ?

L'apparition de plaques urticariennes (plaques rouges en relief qui démangent) est le principal symptôme de l'urticaire chronique (29 à 65% des patients). Certains patients peuvent aussi présenter un angioedème (1 à 13% des cas), c'est-à-dire un oedème des couches profondes de la peau qui apparaît de façon soudaine. L'angioedème est localisé, de la même couleur que la peau et dure quelques heures, voire quelques jours.

À noter : les poussées peuvent associer ces deux symptômes (33 à 67% des patients).

Quelles sont les causes de l'urticaire chronique ?

Cette forme d'urticaire n'est pas d'origine allergique même s'il peut y avoir parfois des antécédents d'allergies chez les personnes qui en souffrent. Il existe plusieurs facteurs déclenchant ou favorisant les poussées d'urticaire chronique. Dans 30% des cas, elle serait favorisée par le stress. L'exercice physique, l'exposition au froid ou au soleil, une infection, la prise de certains médicaments ou encore une pression sur la peau peuvent également déclencher une urticaire chronique.

Concrètement, l'exposition à un ou plusieurs de ces facteurs provoquent l'activation d'une cellule immunitaire : le mastocyte. Une fois activée, cette cellule libère de grandes quantités d'histamine, la substance responsable de la réaction cutanée (les fameuses plaques rouges).

Comment traiter l'urticaire chronique ?

Le traitement de l'urticaire chronique consiste d'abord à soulager le patient grâce à la prise d'antihistaminiques tous les jours pendants plusieurs mois. Cela permet d'atténuer les éruptions cutanées et de calmer les démangeaisons. Le médecin peut prescrire jusqu'à 4 fois la dose recommandée par jour pour lutter efficacement contre l'activation des mastocytes. Le traitement à base d'antihistaminiques peut suffire à stopper les poussées. Si ce n'est pas le cas, d'autres traitements peuvent être envisagés avec une prise en charge hospitalière.

Quand la cause de l'urticaire est connue, la suppression du ou des facteurs déclenchants est nécessaire pour arrêter l'évolution des poussées : prise en charge du stress et de l'anxiété, éviction d'un médicament, traitement d'une infection ou d'une maladie systémique associée, éviction du facteur physique déclenchant comme le froid ou la chaleur...

Une éducation thérapeutique en complément des médicaments

La prise en charge de l'urticaire chronique repose également sur l'éducation thérapeutique des patients. Quand les personnes souffrant d'urticaire chronique sont écoutées longuement par les professionnels de santé et informées sur leur maladie, l'évolution favorable des poussées peut être rapide. Cette éducation thérapeutique passe par des infirmières, des psychologues ou encore des groupes de parole (entre patients). Elle est très importante car l'urticaire chronique a un impact majeur sur la qualité de vie des personnes touchées. La maladie peut créer de l'anxiété et perturber le sommeil, les relations sociales (les patients, complexés, évitent les sorties), la vie sexuelle, l'alimentation (quand on impose aux patients un régime pauvre en aliments histamino-libérateurs), le choix des vêtements, etc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.