Comment prévenir les crises de migraines ?

Chargement en cours
Les migraines sont très souvent handicapantes.
Les migraines sont très souvent handicapantes.
1/2
© Adobe Stock, deagreez

La rédaction

La prévention des crises de migraine repose sur le traitement de fond et l'éviction des facteurs déclenchants, notamment le stress.

Le traitement de fond

Le traitement de fond de la migraine est préventif dans la mesure où il vise à réduire la fréquence des crises. Il est prescrit aux personnes souffrant de crises au moins deux fois par mois (ou plus). Ces crises sont intenses, longues et/ou induisent une consommation excessive de médicaments pour les calmer. Plusieurs options thérapeutiques existent en fonction du profil du patient :

• Les bêta-bloquants (aténolol, propanolol, métoprolol...) ;

• Certains antidépresseurs ;

• Les alpha-bloquants ;

• Les médicaments sérotoninergiques ;

• Les traitements hormonaux (si les crises de migraine surviennent pendant les règles).

Éviter les facteurs déclenchants

Parmi les causes de la migraine, certaines sont bien connues. On les appelle les facteurs déclenchants. Une fois le ou les facteurs responsables identifiés, le patient devra les éviter ou les modifier pour diminuer le risque de crise. C'est le plus souvent le cumul de plusieurs facteurs déclenchants qui aboutit au déclenchement de la crise de migraine. Cela peut être :

• Un changement de rythme : passer d'une période très active en semaine avec le travail à une période de repos le week-end, faire des nuits plus courtes ou plus longues (manque de sommeil ou excès de sommeil), ne plus manger aux mêmes heures ou sauter un repas, manger plus gras... Dans ce cas, le patient migraineux doit retrouver des rythmes de vie réguliers pour éviter autant que possible les crises de migraine.

• Des modifications de l'environnement : choc émotionnel, lumière agressive, odeurs insupportables, endroit bruyant, consommation d'alcool ou de tabac. Le migraineux cherchera alors à éviter (si possible) ces éléments.

Attention, ces facteurs déclenchants ne sont pas des causes directes de la migraine. Ces éléments ont un effet sur les personnes déjà prédisposées à la migraine. C'est cette prédisposition qui rend la personne vulnérable aux facteurs déclenchants et non pas l'inverse.

Gérer son stress

Le stress est connu pour favoriser la survenue des crises de migraine. En effet, une personne stressée a tendance à se crisper au niveau des muscles du cou. Cette crispation peut engendrer des céphalées dites "de tension", très courantes, mais qui peuvent à leur tour déclencher des crises de migraine. Voilà pourquoi il est important d'apprendre à gérer et à évacuer son stress. De nombreuses méthodes (à pratiquer de façon régulière) sont recommandées pour favoriser la relaxation :

• Le sport (au moins trois fois par semaine) ;

• La sophrologie ;

• L'ostéopathie ;

• La méditation ;

• L'hypnose.

Bien s'hydrater

La déshydratation peut être un facteur déclenchant de maux de tête et a fortiori des crises de migraine. Le manque d'eau ne permet pas à l'organisme et surtout au cerveau de fonctionner de façon optimale. Veillez donc à boire de l'eau tout au long de la journée, environ 1,5 litre par 24 heures si vous ne faites pas de sport, et au moins 3 litres si vous pratiquez une activité sportive.

Éviter l'hypoglycémie

Chez certains migraineux, une hypoglycémie (chute du taux de sucre dans le sang) peut être à l'origine d'une crise. Pour l'éviter, les repas doivent être pris à heures fixes et avec un bon dosage des glucides, pour ne pas créer de pic de glucose systématiquement suivi d'une chute de glucose dans le sang via la production d'insuline. Outre la prise des repas à heures régulières, ces derniers doivent être composés de sucres lents (ils mettent plus de temps à être digérés et évitent les pics d'insuline responsables de l'hypoglycémie).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.