Chaleur : ces signes qui prouvent que votre corps souffre

Chargement en cours
Lorsque la température monte, notre corps a tendance à surchauffer.
Lorsque la température monte, notre corps a tendance à surchauffer.
1/2
© Adobe Stock, fizkes

Après tous ces mois passés enfermés, la tentation de se mettre au soleil sera plus forte que jamais cet été. Toutefois, il convient d'être prudent. En effet, sans précaution, la chaleur peut vite s'avérer nocive pour votre organisme. Voici alors quelques signes qui doivent vous alerter.

La fatigue, signe de surchauffe

Pour mieux comprendre, il faut d'abord expliquer ce qui se passe à l'intérieur du corps lorsque les températures montent. En effet, au-delà de 25 degrés, celui-ci a la fâcheuse tendance à commencer à surchauffer. En cas de forte chaleur, les vaisseaux sanguins tendent à se dilater alors que notre rythme cardiaque, lui, augmente. C'est pourquoi il n'est pas rare de se sentir fatigué quand il fait chaud, notre organisme étant contraint de fournir des efforts plus importants pour maintenir une température corporelle adéquate. Dès lors, il est généralement préconisé de se mettre au repos dans un endroit frais et surtout de s'économiser. Si vous tenez absolument à faire du sport, vous devrez alors adapter votre routine et adopter des précautions particulières.

Urines foncées et crampes : attention à la déshydratation

Durant les périodes de grande chaleur, il n'est pas rare que l'on souffre d'irritabilité et d'insomnie. Surtout, avec les hautes températures, vient le risque de déshydratation. Celle-ci se manifeste de plusieurs façons, la plus évidente étant bien entendu une sensation de soif. Prêtez également attention à vos urines dont l'aspect peut témoigner de votre état. En effet, si vous allez peu aux toilettes et que votre urine est foncée et malodorante, c'est bien signe que vous êtes déshydraté.

De même, si vous êtes en proie à des crampes régulières en cas de fortes chaleurs, c'est sans doute parce qu'à cause de la transpiration, vous êtes en manque de sodium. Pour y remédier, rien de mieux que de consommer des boissons riches en minéraux. À l'inverse, et cela ne fera sans doute pas plaisir aux amateurs de bières fraîches, il est plutôt conseillé d'éviter l'alcool puisqu'il ne fait qu'empirer la situation.

Nausées et mal de crâne : gare au coup de chaud

Pour terminer, il ne faudrait pas passer outre un des plus grands risques de la période estivale : attraper un coup de chaud. Ainsi, vous avez beau vous être économisé en passant du bon temps au soleil sur la plage ou en terrasse, voilà que vous ressentez soudainement des maux de tête puis des nausées. Vous souffrez probablement d'une insolation. Pour y pallier, reposez-vous durablement à l'ombre dans un endroit frais et bien ventilé. Cela devrait permettre de faire passer ces symptômes désagréables.

Cependant, si vous vous mettez à avoir la peau sèche ainsi que de la fièvre et des vomissements, c'est le signe que votre corps ne parvient pas à réguler ce réchauffement temporaire. Ne sous-estimez surtout pas votre état, l'hyperthermie pouvant s'avérer extrêmement grave si elle n'est pas prise en charge à temps. Si votre état se dégrade, consultez d'urgence un médecin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.