Cancer masculins : comment les prévenir ?

Chargement en cours
Le cancer de la protaste peut vous empêcher d'uriner ou amener du sang dans les urines.
Le cancer de la protaste peut vous empêcher d'uriner ou amener du sang dans les urines.
1/2
© Adobe Stock, New Africa

Chaque année et sur toute la durée du mois, du 1er au 30 novembre, a lieu le "movember", un événement durant lequel les hommes du monde entier se laissent pousser la moustache pour sensibiliser aux cancers masculins. Face aux symptômes de ces maladies encore trop peu connues de la population, voici quelques informations à comprendre pour bien les prévenir.

En ce 1er novembre 2021 commence, comme chaque année, un événement organisé par la Movember Foundation Charity : le Movember. Comme pour Octobre Rose et le cancer du sein, l'objectif de cet événement est de sensibiliser aux différents cancers masculins, comme celui du testicule et de la prostate, importants et dangereux mais encore trop sous-estimés par une majorité de la population.

Deux types de cancers prioritaires dans la sensibilisation

Si ces deux maladies font partie des quatre axes prioritaires de la fondation, après le cancer colorectal et du poumon, c'est que, dans son ensemble, elles représentent selon Santé publique France, "la première cause de décès chez l'homme".

Parmi les cancers existants, celui de la prostate, une glande située juste en dessous de la vessie, est celui qui touche le plus de personnes. Selon Santé publique France, 50 000 nouveaux cas étaient détectés en 2015. La maladie touche essentiellement les hommes à partir de 50 ans, mais constitue la 3eme cause de décès, car elle évolue très lentement.

Le movember souhaite aussi prévenir les cas de cancers du testicule, plus rares, mais qui touchent beaucoup de pays occidentaux. Ce sont le plus souvent les hommes entre 15 et 40 ans qui sont touchés. Par chance, il s'agit d'une des maladies qui se guérit le mieux grâce à l'ablation d'une partie ou bien de la totalité du testicule.

Comment prévenir ces maladies ?

Pour détecter le cancer avant qu'il ne soit trop développé, il est important de développer les bons gestes, mais aussi de se dépister de façon régulière. Le cancer du testicule par exemple, commence à se développer lorsqu'il y a présence d'une masse dure, indolore, qui augmente avec le temps. Pour cette raison, il est important de pratiquer l'autopalpation une fois par mois dès l'âge de 14 ans, encore plus lorsque vous êtes au courant d'antécédents familiaux. Dès le moindre doute, n'hésitez pas à vous rendre chez un médecin qui saura vous conseiller et faire des examens complémentaires.

Plus courant, mais beaucoup plus difficile à détecter car sans symptômes, le cancer de la prostate est beaucoup moins dépisté par les hommes de plus de 50 ans. Il nécessite en effet une analyse de sang et un touché rectal, parfois complété d'une biopsie, ce qui peut être compliqué à accepter. Pourtant, il peut amener du sang dans vos urines.

Faire attention aux excès

Bien prévenir ces maladies, c'est faire un dépistage régulier dès l'âge requis, mais c'est aussi faire attention aux excès. D'après Santé publique France, la majorité des causes responsables du cancer chez les hommes proviennent du tabac (29 %) et de la consommation d'alcool (8,5%). L'âge, l'alimentation, ainsi que le surpoids et l'obésité sont aussi des facteurs à risque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.