Cancer du sein : ce qu'il faut savoir sur la reconstruction mammaire

Chargement en cours
Comment se passe la reconstruction mammaire ?
Comment se passe la reconstruction mammaire ?
1/2
© Adobe Stock, busra
A lire aussi

La rédaction

Plusieurs options thérapeutiques existent pour traiter le cancer du sein : la chimiothérapie, la radiothérapie, l'hormonothérapie et la chirurgie. La chirurgie est le traitement principal de ce type de cancer. Qu'elle soit conservatrice (tumorectomie) ou non conservatrice (mastectomie), la chirurgie peut être suivie d'une reconstruction mammaire si la patiente le désire.

La reconstruction mammaire est le plus souvent envisagée après une chirurgie mammaire non conservatrice, aussi appelée mastectomie (un ou les deux seins ont été retirés). Mais elle peut aussi être réalisée après une chirurgie mammaire conservatrice (le ou les seins ont été préservés) quand les résultats esthétiques post-chirurgie sont disgracieux : le sein traité est déformé, la différence de volume entre les deux seins est importante...

Cet acte est entièrement pris en charge par l'Assurance Maladie dans le cadre de l'ALD (affection longue durée). Certains établissements de santé pratiquent toutefois des dépassements d'honoraires qui restent à la charge de la patiente.

À quel moment doit-se faire la reconstruction mammaire ?

La reconstruction mammaire peut être immédiate ou différée.

On dit qu'elle est immédiate quand elle se fait en même temps que la chirurgie du cancer. On dit qu'elle est différée quand elle est réalisée après la fin des traitements, dans le cadre d'une nouvelle intervention. Les patientes optent le plus souvent pour l'opération différée. Certains cas de figure imposent également de différer la reconstruction mammaire : programmation d'une radiothérapie en complément de la chirurgie ou tumeur très volumineuse.

Les deux options présentent des avantages et des inconvénients.

• La chirurgie immédiate évite à la patiente de subir une seconde opération. Autre avantage non négligeable, elle évite à la patiente de se voir "sans sein". Mais cette opération doit être réalisée par un chirurgien compétent en cancérologie et en chirurgie esthétique. Or, tous les établissements pratiquant la chirurgie du cancer du sein ne sont pas dotés de praticiens ayant la double compétence.

• La chirurgie différée laisse le temps à la patiente de choisir la meilleure technique de reconstruction, il n'y a pas de précipitation. En attendant, elle se concentre pleinement sur son traitement. Les inconvénients majeurs de cette méthode sont de devoir se préparer à une deuxième opération, de rester un certain temps sans sein et de porter une prothèse externe.

Quelles sont les différentes méthodes de reconstruction mammaire ?

Les deux méthodes principales (elles peuvent être associées) sont :

• La prothèse interne ou implant mammaire ;

• La reconstruction par lambeau qui consiste à utiliser des tissus provenant d'autres parties du corps.

La patiente peut demander au chirurgien l'une ou l'autre méthode selon ses préférences et ses attentes mais le choix final revient au médecin car il dépend d'autres facteurs tels que :

• L'étendue de la chirurgie du cancer et la quantité de tissu retirée du sein ;

• Les traitements complémentaires. Il faut savoir que la radiothérapie peut provoquer des changements cutanés ;

• La quantité de tissu disponible pour la reconstruction ;

• La santé du tissu dans la zone à reconstruire ;

• La taille et la forme de l'autre sein ;

• L'état de santé de la patiente ;

• La morphologie de la patiente.

Le chirurgien doit expliquer à la patiente les techniques les mieux adaptées à sa situation. Celle-ci bénéficie toujours d'un temps de réflexion avant de faire son choix.

En quoi consiste la reconstruction mammaire ?

Qu'il s'agisse de la pose d'un implant mammaire ou d'une reconstruction par lambeau, la reconstruction totale se fait en deux ou trois interventions (chacune espacée de 3 à 6 mois). La première étape consiste à reconstruire le volume du sein. Lors d'une deuxième opération, le chirurgien harmonise les deux seins pour un meilleur rendu esthétique (cette opération n'est pas systématique). La dernière chirurgie a pour but de refaire la zone de l'aréole et du mamelon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.